Mali-Russie : La visite très attendue de Sergueï Lavrov

à la une Accueil Actualités Au Mali Flash infos Infos en continus Politique

Le Mali et la Russie entretiennent d’excellentes relations de coopération qui se sont renforcées au fil des années comme l’attestent les différents accords signés et la diversité des domaines concernés. La visite du ministre des Affaires étrangères de la Fédération de Russie, Sergueï Lavrov, à partir de ce lundi à Bamako, sera l’occasion pour les deux partenaires de réaffirmer leur position commune sur des questions stratégiques. Mais aussi de passer en revue leur coopération bilatérale portant déjà sur plusieurs domaines et qui va s’étendre à d’autres.

Le communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale précisera que le chef de la diplomatie russe, à la tête d’une forte délégation, effectuera une visite d’amitié et de travail au Mali les 6 et 7 février. «Première du genre d’un ministre des Affaires étrangères russe dans notre pays, cette visite de haut niveau s’inscrit en droite ligne du choix politique opéré par le gouvernement de la Transition d’élargir et de diversifier les partenariats stratégiques, conformément aux principes clés guidant désormais l’action publique au Mali.

À cet égard, elle matérialise la volonté ferme des deux chefs d’État malien et russe d’impulser une nouvelle dynamique aux relations d’amitié et de coopération bilatérale, avec un accent particulier sur le renforcement du partenariat dans les domaines prioritaires, notamment de la défense et de la sécurité ainsi que de la coopération économique, commerciale et culturelle», détaille le communiqué.

Dans cette perspective, poursuit le document, cette visite permettra de renforcer le dialogue politique de haut niveau entre les deux pays et de renouveler l’engagement mutuel de consolider le partenariat stratégique en faveur de la paix, de la sécurité et du développement. Une rencontre bilatérale entre les deux ministres suivie d’une séance de travail élargie aux deux délégations, une conférence de presse, un déjeuner de travail et une audience auprès du président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, sont au programme de la visite, conclut le communiqué.

Faut-il rappeler que notre pays et la Russie sont liés par un partenariat stratégique. Ce partenariat qui fait des émules aujourd’hui concerne d’abord le domaine de la défense et de la sécurité. Vu la situation sécuritaire que traverse notre pays depuis plusieurs années, cette coopération s’est davantage densifiée depuis que les autorités de la Transition ont, en 2021, pris la décision souveraine de diversifier les partenaires en matière de défense et de sécurité. Les choix ainsi opérés par le Mali ont hissé la Russie au rang de partenaire stratégique dans la lutte contre les groupes armés terroristes et la criminalité transfrontalière organisée.

À cet effet, les échanges de visites de haut niveau ont abouti au renforcement des capacités opérationnelles des Forces de défense et de sécurité maliennes notamment dans le domaine des équipements (vecteur aérien) et des ressources humaines par une augmentation des bourses d’études et de perfectionnement.

BESOINS NOUVEAUX- Des besoins nouveaux en termes de renforcement des capacités des Forces de défense et de sécurité sont en cours d’élaboration en vue de faire face plus efficacement au défi terroriste qui annihile les efforts de développement dans les zones en proie à l’insécurité.

La visite du ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le général Daoud Aly Mohammedine à Moscou du 11 au 16 novembre 2022, s’est conclue par la signature d’un accord de coopération centré sur la lutte contre le terrorisme et son financement, la criminalité transfrontalière, le blanchiment et la traite des personnes. Aussi, notre pays souhaite élargir sa coopération avec la Russie à la protection civile notamment la lutte contre les catastrophes naturelles et solliciter des bourses de formation.

En outre, les deux pays ont développé une coopération économique et commerciale. Les visites ministérielles à Moscou ont contribué à faire de la diplomatie économique, le second axe prioritaire des relations entre le Mali et la Russie. La nouvelle dynamique a permis de réaliser des avancées importantes dans plusieurs domaines, notamment l’approvisionnement en produits stratégiques.

À la suite de la visite de la délégation ministérielle en mai 2022 à Moscou, les deux pays ont convenu de renforcer leur coopération dans l’approvisionnement du Mali en produits stratégiques tels que le blé, les produits pétroliers, les intrants agricoles, le ciment, etc. à cet effet, il a été conclu un accord pour la livraison de 35.000 tonnes d’engrais, 50.000 tonnes de blé. Les modalités sont en cours de finalisation. Notre pays entend également solliciter le partenaire russe sur deux priorités : la constitution d’un stock de sécurité des produits pétroliers et la mise en place d’un prix préférentiel des produits.

La coopération entre les deux états porte aussi sur la rénovation des infrastructures. Sur ce chapitre, la mise en œuvre du protocole d’accord relatif à la modernisation des infrastructures et du matériel ferroviaire entre le Mali et la Société Trading House STM, signé en juin 2022, se poursuit.

DOMAINES CONCERNÉS -Un autre domaine concerné par la coopération est le développement des secteurs des mines et de l’énergie. Pour ce faire, le ministère des Mines, de l’énergie et de l’Eau et l’Association de la coopération économique avec les pays africains (Acepa) ont signé, le 7 juin 2022, un protocole d’accord de coopération. Lequel protocole couvre les domaines de l’énergie, des mines et du pétrole. Cet accord porte sur la réalisation de projets de centrales hydroélectriques à gaz, de lignes de transports électriques ainsi que de l’étude interprétative des bassins miniers. Les échanges se poursuivent avec les sociétés d’état russes pour le développement des deux secteurs.

Outre ces secteurs, la coopération entre le Mali et la Russie concerne le développement rural. Des échanges sont en cours entre les deux pays concernant ce domaine. Mieux, un projet d’accord est en cours d’élaboration avec l’Association de la coopération avec les pays d’Afrique pour promouvoir la productivité de l’agriculture durable dans les filières du riz, du maïs, du mil ainsi que la formation dans le domaine de la génétique.

Le Mali et la Russie coopèrent également dans le domaine de l’économie numérique. Leur coopération est également culturelle et scientifique. Dans le domaine de l’enseignement supérieur, les priorités sont l’augmentation de bourses d’études actuellement au nombre d’une soixantaine par an, la redéfinition de façon collégiale du mécanisme d’octroi et de sélection de bourses, la réouverture d’un Centre de langue russe au Mali, la création d’un Centre junior de génie civil.

Concernant le domaine des arts et de la culture, les échanges portent sur le renforcement des liens entre les institutions russes et maliennes dans ces secteurs et celui de la recherche scientifique.

La visite du ministre des Affaires étrangères de la Fédération de Russie à Bamako sera donc l’occasion, pour les deux pays, de donner une nouvelle dimension à leur lien historique de coopération qui remonte aux premières heures de l’indépendance du Mali.

Dieudonné DIAMA

Source : L’Essor

Last Updated on 06/02/2023 by Ousmane BALLO