Moussa Faki Mahamat : «Je repars rassurer par ce que j’ai entendu auprès de tous les responsables de la Transition»

à la une Actualités Au Mali Flash infos Infos en continus Politique

En fin de séjour dans notre pays, le président de la Commission de l’Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat, a été reçu, hier au palais de Koulouba, par le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta. C’était en présence du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop.

La visite du patron de la Commission de l’UA s’inscrit dans le cadre des consultations périodiques entre son organisation et le Mali. À sa sortie d’audience, Moussa Faki Mahamat a affirmé qu’il était venu s’enquérir de la situation dans notre pays.

Il a rappelé l’extrême importance que l’organisation continentale accorde au Mali, membre fondateur de l’UA, et surtout à son glorieux et vaillant peuple à l’histoire millénaire. «Nous sommes venus faire le point avec les autorités de la Transition sur les étapes franchies et nous sommes heureux de constater que des progrès réels ont été accomplis par la Transition malienne», a félicité le président de la Commission de l’UA. Cependant, a nuancé l’hôte de marque, il reste beaucoup à faire.

À ce sujet, Moussa Faki Mahamat a fortement encouragé les autorités à redoubler d’efforts pour que les engagements pris soient pleinement tenus. «Nous avons plaidé en faveur davantage d’ouverture à tous les acteurs politiques et de la société civile dans une logique forte de rejet de toute exclusion politique ou sociale», a-t-il exprimé, réaffirmant le soutien de l’organisation continentale pour le succès de la Transition, mais aussi son désir ardent de voir la solidarité africaine s’exprimer en faveur de notre pays.

Le patron de l’UA a aussi lancé un appel à l’intensification des efforts pour la revitalisation de l’Accord pour paix et la réconciliation, issu du processus d’Alger, de façon consensuelle. Moussa Faki Mahamat a également invité à la mobilisation des ressources techniques et financières pour soutenir le processus électoral, ainsi qu’à l’approfondissement du consensus politique autour des questions majeures au centre des préoccupations des forces politiques et sociales.

«Je repars rassuré par ce que j’ai entendu auprès de tous les responsables de la Transition, en particulier le président de la Transition», a confié l’hôte de marque. Il a ensuite réaffirmé la volonté de son organisation, en étroite coordination avec la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) et les Nations unies, d’apporter les concours en sa portée pour la stabilité du Mali. Idem pour le succès d’une transition consensuelle et apaisée.

Rappelons que lundi dernier, le président de la Commission de l’UA avait eu une séance de travail avec le ministre en charge des Affaires étrangères. Au cours des échanges, les deux personnalités ont évoqué le processus de Transition dans notre pays, la situation sécuritaire et le processus de paix. Aussi, Moussa Faki Mahamat a été reçu par le président du Conseil national de Transition, Malick Diaw et le Premier ministre, Choguel Kokalla Maïga.

Au cours de leurs échanges, le chef du gouvernement a souligné que la résolution durable de la crise qui affecte notre pays, depuis plusieurs années, nécessite un changement de paradigme.

C’est pourquoi, a précisé Dr Choguel Kokalla Maïga, la Transition dans notre pays ne saurait se résumer à une question d’élection et d’alternance au sommet de l’État. Par ailleurs, le Premier ministre a appelé l’Union africaine à soutenir «nos efforts en cours, à les consolider, à les amplifier à travers un soutien franc et robuste aux plans politique, technique et financier».

Bembablin DOUMBIA

Source : L’Essor

Last Updated on 01/02/2023 by Elalie Konaté