Sommet Etats-Unis Afrique: les promesses de Joe Biden à l’Afrique

à la une Actualités En afrique Flash infos Infos en continus Politique

Le 2e sommet États-Unis-Afrique s’est ouvert le mardi dernier à Washington dans la capitale fédérale américaine. Le Président américain, Joe Biden a promis 55 milliards de dollars à l’Afrique sur trois ans.

Le continent africain occupe désormais une place prépondérante dans la nouvelle bataille géopolitique mondiale que mènent les États-Unis et leurs alliés européens en Afrique. Ces dernières années, les États-Unis ont multiplié ces manœuvres diplomatiques envers l’Afrique pour contrecarrer les influences russes et chinoises sur le continent.

C’est dans un contexte de géopolitique et géostratégique très tendu entre Washington et Moscou sur le continent africain que s’est ouvert mardi dernier aux États-Unis le 2e sommet États-Unis-Afrique moins d’un an après celui de l’Europe-Afrique.  En somme, excepté les pays qui sont suspendus par l’Union africaine ou l’Élytre qui est en brouille diplomatique avec Washington, tous les 49 Chefs d’Etat et de gouvernement ont effectué le déplacement dans la capitale américaine. Déjà pour la première journée de cette rencontre, les débat ont été surtout centrés sur comment promouvoir la paix et la sécurité sur le continent, mais aussi comment promouvoir la bonne gouvernance dans un continent miné par les coups d’Etat et les tripatouillages des Constitutions. Il a été question aussi de l’économie. Le continent africain fait face à une instabilité économique liée à l’inflation et les séquelles de la pandémie Covid-19.

Ainsi dans cette offensive de charme pour séduire les dirigeants africains, le locataire de la Mison Blanche a mis la main dans la cagnotte en promettant 55 milliards de dollars à l’Afrique sur trois ans. En plus de cela, un octroi de 4 milliards de dollars d’ici 2025 pour l’embauche et la formation de personnels soignants en Afrique pour fait face à d’éventuelles pandémies mondiales comme le cas du Coronavirus qui a servi de leçon à l’Afrique.

Outre la paix, la sécurité et la bonne gouvernance, ce sommet États-Unis-Afrique a été une occasion pour aborder une série de conflits inter-Etat allusion faite à celui de l’Éthiopie et Élytre, la RDC et le Rwanda.

En d’autres termes, ce sommet c’est pour redorer l’image des Etats-Unis envers l’Afrique après les années froissées de Trump.

 Ousmane Mahamane

Source: Mali Tribune

Last Updated on 17/12/2022 by Ousmane BALLO