Coupe du Monde Qatar 2022 : Maroc, l’espoir de tout un continent

Si proche mais si loin d’un exploit historique, le Maroc est désormais porteur d’un rêve continental. Celui de remporter la 1ère Coupe du Monde pour l’Afrique. Mais avant, il va devoir battre aujourd’hui la France, championne du monde en titre avant d’espérer un autre exploit inédit en finale.

C’est une demi-finale historique sur tous les plans. Le Maroc affronte la France ce mercredi (19h TU), avec comme enjeu : se qualifier pour la finale. C’est une première dans l’histoire de la Coupe du Monde qu’une équipe africaine se hisse à la demi-finale.

Tombeur d’un des favoris du tournoi, le Portugal, le Maroc, invité surprise du dernier carré, a désormais l’attention de tous. Mieux, il détient aussi toutes les cartes pour écrire l’histoire du continent à cette compétition mondiale. De son côté, la France en a fait de mieux en quart de finale en écartant l’Angleterre dans un match de top niveau et rêve désormais de soulever ce trophée mondial pour une deuxième fois consécutive.

Envie, confiance et méfiance !

Fini les grands favoris, le Maroc va devoir jouer grandement sa chance face aux Bleus, qui eux, vont devoir se méfier de cette équipe marocaine, qui n’en finit plus de surprendre depuis le début de la compétition. Puisqu’elle est parvenue à terminer en tête de leur groupe, composé de la Croatie, l’autre demi-finaliste, de la Belgique et du Canada, avec des victoires contre les Belges et les Canadiens.

Les Lions de l’Atlas du Maroc ont pu ensuite éliminer l’Espagne en 8e de finale, puis le Portugal en quarts de finale, devenant le premier pays africain à se qualifier pour une demi-finale de Coupe du monde. Désormais, ils portent l’espoir de tout un continent qui rêve d’une première médaille.

Une solidité défensive !

Le Maroc n’est sans doute pas arrivé à ce stade par hasard. Les hommes de Walid Regragui ont également la meilleure défense de ce Mondial avec juste 1 but encaissé, grâce notamment à leur gardien Yassine Bounou qui est infranchissable. De quoi susciter la prudence de Didier Deschamps. « Ils méritent d’être là. Ils auront comme nous l’opportunité de jouer leur place en finale. C’est leur mérite et personne ne peut leur enlever », a confié le sélectionneur des Bleus de France.

Désormais avec le retour espéré du capitaine, Romain Saïss, le Maroc va retrouver tout son équilibre face à la France. Le défenseur central jouait face au Portugal avec une lésion à la cuisse et est sorti sur civière à la 57e minute de jeu. On donnait alors peu de chance de voir l’ancien angevin refouler le terrain en demi-finale. « C’est un guerrier, je ne sais pas comment est-ce qu’il va faire, mais il était plutôt confiant hier soir. Il m’a dit que c’était une vieille blessure qui s’était réveillée. Il a un mental de fer et maintenant il paraît qu’il pourra jouer », a expliqué Saïd Chabane, un coéquipier.

Amadou Kodio

Source : Ziré