Montée des eaux à Youwarou et Diré : le cri de détresse des populations

La crue continue de faire des dégâts tout le long du fleuve Niger dans les régions de Mopti et Tombouctou. Les eaux ont emporté des dizaines d’habitations, pâturages, animaux et des hectares de culture. Les populations de ces localités appellent à l’aide.

A Youwarou dans la région de Mopti, les eaux ont inondé des villages entiers et submergé des centaines de pâturages. Selon certains notables de la localité, l’eau est à un niveau qu’elle n’a pas atteint depuis 1970. « Youwarou aujourd’hui a besoin d’un appui sur tous les plans de la part des autorités pour que les gens puissent s’en sortir.  Les habitats, les pâturages, les rizières, beaucoup sont inondés » affirme un habitant de cette localité riveraine deu fleuve.

Dans la région de Tombouctou, à Diré, les eaux ont forcé tous les barrages et autres canaux de rétention d’eau, pour s’infiltrer dans la ville. Plusieurs maisons et des centaines d’hectares de riz et d’oignons sont sous l’eau, depuis des semaines, regrettent certains habitants de la localité. « L’eau est en train d’engloutir des maisons et des cases. Les gens n’ont eu que le temps juste de se sauver, ils ont laissé tout derrière eux » témoigne ainsi un habitant de Diré. Les agriculteurs disent craindre pour la récolte de cette année.

Pour l’instant, les populations affirment n’avoir reçu aucune aide. Elles tentent tant bien que mal, de contrer la montée de l’eau avec les moyens de bord, tels que des pelles, des brouettes et les sacs de sable.

Source : Studio Tamani