Insécurité : une dizaine de civils tués sur un site de déplacés dans la région de Gao

11 morts et un blessé, c’est le bilan d’une attaque menée lundi passé (21/11/22) par des hommes armés contre un campement des déplacés à Kadji. C’est dans la commune de Gounzoureye, à la périphérie de Gao. Les autorités locales « condamnent cet acte odieux ».

Le site des déplacés a été incendié et tous les animaux emportés, rapportent des témoins. C’est aux environs de 19h que des hommes armés sur plusieurs motos ont fait irruption dans le camp, précise un rescapé sous couvert d’anonymat. « Ils sont venus tués tous les hommes qui étaient dans le camp avant d’y mettre le feu. Ils ont aussi emporté les moutons, les vaches et les chamelles », ajoute la même source. Les femmes et enfants présents au moment de l’acte ont été épargnés par les assaillants, précise d’autres témoins.

« Dispositions prises pour situer les responsabilités »

« C’est une situation regrettable et déplorable », indiquent des élus de la commune de Gounzoureye. Ces derniers soulignent en même temps que toutes les dispositions sont prises pour situer les responsabilités.

« Le gouverneur s’est présenté sur le site. Il est allé constater ce qui s’est passé », affirme une autorité locale. Elle affirme qu’« une enquête est ouverte pour situer les responsabilités et voir qui est derrière tout ceci ».

Les déplacés rescapés « étaient obligés de revenir encore en ville », déplore l’élu local.

Source : Studio Tamani

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *