Gao : Une patrouille mixte d’envergure pour sécuriser la ville

à la une Accueil Actualités Au Mali Flash infos Infos en continus Société

Ces actions des Forces de défense et de sécurité sont saluées par la population qui leur demande de les continuer

Sous la conduite du commandant de zone de défense n°1, le colonel Issa Bagayoko, il a été lancé, le samedi 29 octobre 2022, une patrouille mixte d’envergure dénommée «Dougoubasigui» à Gao. Cette patrouille qui concerne la ville de Gao et ses alentours regroupe des éléments de l’Armée de terre, de la Garde nationale, de la Gendarmerie, de la Police et de la Protection civile. Au total, 218 éléments des Forces de défense et de sécurité participent à cette patrouille bien appréciée par la population de Gao.

L’objectif de cette ronde est de combattre l’insécurité dans la ville et ses alentours. Elle vise la recherche des véhicules non immatriculés, les armes, les stupéfiants. À cet effet, le colonel Issa Bagayoko a exhorté les chefs de troupes à respecter les consignes et à intervenir dans le respect des droits de l’Homme. «Si nous ne réagissons pas, l’insécurité va s’installer dans la ville. Notre mission est de continuer à sécuriser les personnes et leurs biens», a rappelé le commandant de zone de défense.

Conformément aux consignes du commandement, toute la ville a été quadrillée par les patrouilleurs. Du centre-ville jusqu’aux 7è et 8è quartiers. Chaque secteur a été attribué à une force. Le premier jour de la patrouille, une trentaine de véhicules a été conduite au Camp 1 soit pour manque de plaque d’immatriculation, de document de propriété, soit pour possession illégale d’armes de guerre. Les véhicules interceptés ont été systématiquement identifiés. Les armes ont été tout simplement saisies.

La population de Gao a salué cette initiative des Forces de défense et de sécurité qui va certainement réduire l’insécurité et permettre à la population de vaquer à ses occupations en toute quiétude. Boubacar Diallo, un habitant de Gao que nous avons interrogé, a demandé aux Forces de défense et de sécurité de continuer ces actions. Parce que pour lui, la Cité des Askia souffre énormément de l’insécurité qui se manifeste par des enlèvements, assassinats ciblés et braquages.

Source : L’Essor

Last Updated on 04/11/2022 by Ousmane BALLO