Sante : causes et conséquences de la prostate

à la une Actualités Au Mali Flash infos Infos en continus Santé

Les maladies de la prostate touchent pratiquement tous les hommes à travers le monde. Au Mali, elles deviennent de assez récurrentes et inquiétantes pour qu’on s’attarde sur les tenants de la prostate.

La prostate est une glande de la reproduction chez l’homme, qui est aussi appelée «glande urogénitale». Elle se situe sous la vessie et participe à l’évacuation à la fois de l’urine et du sperme – mais son principal rôle est de produire un liquide qui fait partie de la composition du sperme.

La prostate est sous l’influence des hormones sexuelles (testostérone), a ainsi expliqué le Dr Youssouf Soumaré du Centre de Santé de la Commune I, qui a bien voulu livrer des détails sur les causes et conséquences des maladies de la prostate. Selon notre interlocuteur, les principales pathologies qui peuvent toucher la prostate sont : l’hypertrophie bénigne de la prostate (HBP) ou adénome (une augmentation du volume de cette glande) très fréquent à partir de 50ans, tandis que la prostatite (inflammation de la prostate) concerne tant les jeunes que les personnes âgées, puis le cancer de la prostate. Une pathologie prostatique ne concerne pas seulement les personnes âgées, les jeunes sont aussi concernés, a-t-il fait savoir, en se référant à des études selon lesquelles une majorité de jeunes gens font une infection de la prostate.

Quant à la cause principale des maladies de la prostate, elle découle de l’infection de cette glande. Toutefois les symptômes liés à cette pathologie sont divers, selon le Dr Soumaré, qui décrit comme suit les symptômes de l’hypertrophie bénigne de la prostate : difficultés à uriner, jet urinaire plus faible, difficulté à commencer à uriner, miction qui s’interrompt en cours, envie plusieurs fois par nuit d’aller uriner, impression de ne pas avoir complètement vidé sa vessie.

Dans le second cas, celui de la prostatite en l’occurrence, le patient peut ressentir une sensation de brûlure ou douleur au moment d’uriner ou encore l’envie d’aller souvent aux toilettes mais sans réel besoin d’uriner, douleur au bas ventre, etc. Et d’expliquer, pour ce qui est du cancer de la prostate, qu’aucun signe n’est repérable, d’où la nécessité d’un contrôle régulier chez le médecin à partir de 50 ans. Et pour cause, un défaut de traitement des symptômes peut entraîner à la longue des conséquences plus graves sur la santé et la vie d’un homme, prévient notre interlocuteur en expliquant que les maladies de la prostate non soignées peuvent non seulement causer des difficultés à uriner mais aussi l’infertilité de l’homme ainsi que des dysfonctionnements érectiles. «Car toutes les manifestations autour de cette prostate vont gêner l’érection chez l’homme. Donc ça joue sur la puissance sexuelle», soutient-il.

Pour prévenir les maladies de la prostate, il faut s’assurer une saine alimentation (consommer des fruits et légumes), éviter la rétention prolongée de l’urine et la consommation excessive d’alcool. Il est également conseillé de pratiquer une activité physique régulière et lutter contre les infections.

Néanmoins, quand un patient est touché par l’une de ces pathologies, selon le Dr Youssouf Soumaré, selon qu’il s’agisse des cas de l’hyperplasie bénigne de la prostate ou de la prostatite, le traitement s’effectue soit par l’administration de médicaments (traitement hormonale) ou par une intervention chirurgicale. Si la prostatite est causée par une infection, la prescription d’antibiotiques suffit, tandis qu’en cas de cancer une intervention chirurgicale peut réussir lorsqu’il est diagnostiqué plus tôt.

 Aly Poudiougou

Source : Le Témoin

Last Updated on 11/10/2022 by Ousmane BALLO