Burkina Faso: les émissaires de la Cédéao « satisfaits » des échanges avec le capitaine Ibrahim Traoré

– Selon un communiqué de la présidence de la République burkinabè

La délégation de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) en mission d’information, ce mardi à Ouagadougou, s’est dite « satisfaite » des échanges qu’elle a eus avec le président du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR), le capitaine Ibrahim Traoré, a annoncé la présidence de la République burkinabè dans un communiqué.

La délégation dépêchée par le président en exercice de la Cédéao, Umaru Sissoco Embalo, au Burkina Faso à la suite du coup d’État qui a renversé vendredi, le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, a également eu des entretiens avec des leaders des communautés religieuses et coutumières du pays.

« Nous avons eu l’occasion de saluer le rôle extrêmement positif que les autorités religieuses et coutumières ont joué pour arriver à une sortie de crise, pour renouer le fil du dialogue ; ce rôle a été important, ce rôle a été décisif », a soutenu l’ancien président du Niger, Mahamadou Issoufou, dans le communiqué final à l’issue des différentes rencontres.

Selon le médiateur de la Cédéao, la délégation a eu des échanges « francs et approfondis » avec le capitaine Ibrahim Traoré.

« J’ai rappelé l’engagement de la Cédéao aux côtés du peuple burkinabè afin qu’il réussisse la transition qui est en cours », a indiqué Issoufou, selon la présidence burkinabè.

La même source précise que l’ancien président du Niger a rappelé que le travail va se poursuivre avec le soutien et l’accompagnement de l’organisation sous-régionale.

« Je suis totalement satisfait de l’entretien que j’ai eu avec le capitaine Traoré. Nous repartons confiants et nous allons rendre compte de notre mission au président en exercice de la Cédéao et aux Chefs d’État », a déclaré Mahamadou Issoufou.

Les émissaires étaient constitués du médiateur de l’organisation communautaire pour le Burkina Faso, l’ancien président nigérien Mahamadou Issoufou, de la ministre des Affaires étrangères de la Guinée-Bissau, par ailleurs présidente du Conseil des ministres de la Cédéao, Suzi Carla Barbosa et du président de la Commission de l’organisation sous-régionale, Dr Omar Alieu Touray.

En rappel, depuis l’annonce de l’arrivée de la délégation de la Cédéao qui était initialement prévue lundi, avant d’être ramenée à ce mardi, des manifestations ont eu lieu à Ouagadougou, la capitale et à Bobo-Dioulasso, la capitale économique, pour « mettre la pression » sur les émissaires de l’organisation sous-régionale, selon des manifestants.

Lundi soir, le capitaine Ibrahim Traoré avait appelé, par voie de communiqué, les manifestants à ne pas perturber cette rencontre, assurant que les « intérêts du Burkina Faso seront préservés ».

AA/ Ouagadougou/ Dramane Traoré

Source: aa.com