Lutte contre le terrorisme au Mali : Une quarantaine de terroristes neutralisés par les FAMa

A travers le plan Maliko et l’opération Kélétigui, les Forces armées maliennes (FAMa) continuent de chercher et détruire les terroristes et leurs sanctuaires partout sur le territoire malien. Depuis le dernier communiqué hebdomadaire de l’armée en date du 06 septembre 2022, les actions majeures des FAMa ont fait un bilan d’une quarantaine de terroristes neutralisés, une centaine interpellée et une importante quantité d’armes et de munitions récupérées ou détruites.

Malgré les contraintes liées à la période hivernale, les FAMa continuent de consolider des succès tactiques avec des actions majeures contre des terroristes de plus en plus fébriles. Dans un communiqué publié le 22 septembre 2022, on note un bilan de plus de 36 terroristes neutralisés, 101 suspects interpellés parmi lesquels deux de nationalités étrangères ainsi que plusieurs quantités d’armes et de munitions récupérées ou détruites dans les différents théâtres d’opération au Centre, Est et Sud du pays. Lors de ces opérations, notamment au théâtre centre, les FAMa ont récupéré un véhicule FAMa enlevé en 2021, des fûts de carburant et divers matériels dans le secteur de Boni.

04 suspects de l’attaque terroriste contre le poste de contrôle à la sortie de Ségou ont été également interpellés dans le secteur de Boussin et conduits à la gendarmerie de Pelengana.

Dans le même secteur du centre, le terroriste Oumar Barry de Konna recherché et auteur des poses d’EEI, des assassinats dans le secteur de Fatoma et un de ses complices ont été neutralisés sur l’axe Konna-Sévaré. Les FAMa ont également procédé à une opération de grande envergure dans le secteur de Sofara, faisant l’objet, selon l’état-major, « de piteux reportages de certains medias internationaux versés dans l’intox et maîtres dans le mensonge et la désinformation ». Dans cette zone de Djenné, région de Mopti identifiée comme un refuge des terroristes de la Katibat Macina et de leurs complices étrangers, les FAMa ont interpelé une cinquantaine de suspects et détruit plusieurs motos. Parmi ces interpelés, la Direction de l’information et des relations publiques des armées (Dirpa) a indiqué que « 14 terroristes recherchés ont été identifiés et mis à la disposition de la prévôté. Les autres suspects ont été relâchés », pour dire que ce combat ne vise que les terroristes et leurs complices. Dans le secteur de Sama-Sosso aussi, des actions aéroportées des FAMa engagées depuis le 20 septembre 2022 avaient permis l’interpellation de plusieurs suspects terroristes, mais 7 d’entre eux ont été libérés après les enquêtes de la prévôté. « Les Forces armées maliennes s’inscrivent dans une dynamique du respect strict des droits de l’Homme (DH) et du Droit International Humanitaire (DIH) et rassurent de leur professionnalisme avec l’ouverture systématique d’enquêtes pour tous les cas d’exactions enregistrés », a indiqué l’état-major dans son communiqué.

Dans le théâtre Est, selon le même communiqué, la priorité opérationnelle a porté sur la collecte de renseignements sur les terroristes responsables des exactions contre les populations dans la région de Ménaka et Gao, avec effort dans le secteur de Talataye.

D’autres actions auprès des populations ont été également menées, comme ce fut le cas les 19 et 20 septembre 2022, où les FAMa ont, dans le cadre de l’exécution du Frago Siradje, escorté plus de 300 véhicules entre Gao et Labbezanga.

Mais malgré ces efforts inlassables, les FAMa ont appelé la population à la vigilance. « L’Etat-major général des armées appelle, une fois de plus, à la vigilance et la retenue contre ces velléités propagandistes, d’intox et de désinformation de certains medias dont le seul but est de semer le chaos, la haine, la division et la désolation au Mali ».

Issa Djiguiba

Source: Le Pays