Mali : ouverture officielle du Bureau de IRC WASH

Le 17 juin 2022, IRC WASH Mali a officiellement ouvert son Bureau à Bamako au Mali. La cérémonie, certes modeste mais très significative, était présidée par Djoro Bocoum, Directeur National de l’Hydraulique, en présence de Dr Patrick Moriarty, Directeur Exécutif d’IRC WASH ; Mme Traoré Afou Chantal Bengaly, Directrice Pays d’IRC WASH Mali ; des représentants de plusieurs partenaires, dont entre autres, WaterAid, World Vision, Coalition Nationale de la Campagne Internationale pour l’Eau Potable et l’Assainissement (CN-CIEPA/WASH)…

Dans ses mots de bienvenue, la Directrice Pays d’IRC WASH Mali, Mme Traoré Afou Chantal Bengaly, a tenu à remercier l’État malien pour l’appui et l’accompagnement de ses services techniques évoluant dans le section eau, hygiène et assainissement. «Je suis très fier de notre équipe ici au Mali. Toutes mes félicitations ! Vous faites un super travail », a dressé Dr Patrick Moriarty au Bureau pays IRC Mali.

A la suite de ces mots, Mme Traoré Afou Chantal Bengaly a présenté IRC WASH Mali à ses invités du jour. Ainsi, elle a fait savoir que pour l’atteinte de l’objectif d’accès universel au Wash d’ici 2030 au Mali, l’IRC WASH Mali se propose d’aider aux renforcements des systèmes Wash nationaux et locaux à travers différents programmes. Selon elle, au niveau communal, les programmes de IRC sont axés sur le renforcement des capacités locales et l’organisation pour la fourniture des services WASH. Il s’agit aussi d’établir des mécanismes de collaboration au niveau communal ; de contribuer au renforcement des capacités et de soutenir les modèles de fourniture de services.

A cela s’ajoute le Plan Stratégique dans les communes partenaires. Il s’articule autour de quatre axes stratégiques, définis sur la base d’une approche systémique qui prend en compte les exigences de la réalisation de l’ODD6 et tous les maillons de la chaine de fourniture des services d’Approvisionnement en Eau potable et Assainissement (AEPA).  Il s’agit de l’accroissement de la performance institutionnelle de la mairie ; de l’accès universel à des services continus et adéquats d’assainissement ; de l’accès universel à des services d’eau potable continus et améliorés ; de l’accès universel à des services continus et adéquats d’assainissement et du renforcement des capacités de participation citoyenne

Au niveau national, Mme Traoré Afou Chantal Bengaly a rappelé que IRC appuie les politiques, la gestion des connaissances et la communication. Il y a aussi le plaidoyer pour les changements structurels ; le soutien à la gestion et le partage des connaissances à l’échelle du secteur.

Une Stratégie Pays pour une intervention efficace et efficiente

Aussi, elle n’a pas manqué de préciser que la Stratégie Pays de IRC est conçue autour de quatre axes.

Ainsi, le premier axe concerne l’intégration de l’accès à l’eau potable, hygiène et assainissement (AEPHA) dans la santé, l’éducation, l’environnement ; l’amélioration de l’accès à l’AEPHA dans les écoles, centres de santé et dans les communautés ; le plaidoyer et l’influence pour l’accès universel ; l’intégration de l’AEPHA dans les politiques, stratégies et plans nationaux et locaux ; le renforcement du partenariat avec les parties prenantes (Services techniques de l’éducation, de la santé et de l’environnement, , collectivités, OSC).

Le deuxième axe est relatif au renforcement des capacités des acteurs du secteur aux niveaux national et local pour un accès durable à l’AEPHA d’ici 2030. Ainsi, il faut dynamiser les organisations locales pour accélérer l’accès et la durabilité des interventions ; renforcer le partenariat avec toutes les parties prenantes ; améliorer la gouvernance et la citoyenneté au niveau local ; mener des études de vulnérabilité des communes face aux changements climatiques axées sur l’eau, puis développer des plans de renforcement de capacités pour accompagner les communes dans la résilience ; initier des cadres innovants d’apprentissage ; renforcer la redevabilité au niveau local ; améliorer les systèmes de collecte de données et leur utilisation.

Le troisième axe  est lié à la promotion de la bonne gouvernance et la gestion durable des ressources en eau. Il s’agit de cartographier les ressources en eau assortit des plans d’eau au niveau local (communes) ; rendre exploitable les données GIRE et leur dissémination auprès des acteurs WASH ; renforcer les communautés sur les standards de qualité de l’eau ; impulser la mise en place et le fonctionnement des cadres de concertations des acteurs pour la facilitation du suivi des services ; développer des campagnes de sensibilisation et de plaidoyer autour des principes « Préleveur-Payeur » et « Pollueur- Payeur » ; renforcer les capacités des communautés (relais villageois) à la collecte de données pluviométriques et sur le niveau des nappes phréatiques ; développer des modèles innovants de système de collecte de donnée et renforcer les capacités des populations dans la surveillance systématique des ressources en eau.

Enfin le dernier axe est relatif au renforcement du développement organisationnel d’IRC Mali et Apprentissage. Il concerne la mise en place de la structure organisationnelle de l’IRC Mali est un préalable au développement organisationnel ; la mise en œuvre d’un plan d’action de bien être « well being » pour le staff ;  une évaluation des capacités du personnel, suivi du développement d’un plan de renforcement des capacités  et le développement du personnel d’IRC Mali et l’amélioration de la performance du programme pays se fera en donnant aux ressources humaines les moyens nécessaires en termes de capacité. L’objet de tout ce processus est de permettre l’amélioration de l’accès aux services eau hygiène et assainissement.

Prenant la parole, le Directeur National de l’Hydraulique s’est joui que ces visions de IRC soient réfléchis au moment où l’État malien a engagé des réformes dans ce sens.  Après avoir rappelé que le Mali sera au rendez-vous de l’ODD6, Djoro Bocoum a rassuré Mme Traoré Afou Chantal Bengaly de l’accompagnement constant de l’État malien aux côtés de IRC WASH Mali pour l’atteinte de ses objectifs. La cérémonie a pris fin par la coupure du ruban symbolique par Djoro Bocoum.

Ousmane BALLO / Afrikinfos-Mali

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *