Bamako : le suivi des résultats de Right2Grow au centre d’un atelier sous régional

Du 14 au 16 Juin 2022, un atelier sous régional se tient à Bamako sur le suivi des résultats du programme Right2Grow. L’objectif de cette rencontre qui a réuni Maliens et Burkinabè à Bamako est de renforcer le suivi évaluation pour le plaidoyer parmi les partenaires du consortium sur Outcome Harvesting (OH).

Durant trois jours, les participants au nombre de 36, ont eu droit à des communications sur Outcome Harvesting et sur la théorie de changement, ainsi qu’à des exercices pratiques. Il s’agit également de faire en sorte que les participants puissent avoir une compréhension commune d’OH dans le plaidoyer et de la pratique sur le terrain.

Selon le Directeur pays adjoint de Action Contre la Faim (ACF), Magloire Bunkembo, le présent atelier est un cadre d’apprentissage d’étage des résultats. « La récolte des résultats est une approche d’évaluation dans laquelle les évaluateurs, les bailleurs de fonds et/ou les gestionnaires de programme et le personnel identifient, formulent, vérifient analysent et interprètent les résultats dans des contextes de programmation où les relations de cause à effet ne sont pas entièrement comprises », ajoute-t-il.

Aussi, dans son intervention, Magloire Bunkembo tient à préciser aux participants : « il sera requis de votre part de renforcer le suivi et évaluation des actions du plaidoyer parmi les partenaires du consortium sur le Outcome Harvesting. Il s’agira plus spécifiquement de créer une dynamique autour de cette méthode OH (Outcome Harvesting) ; d’initier à la mise en application de haute qualité d’OH à partir de 2022 et de discuter l’intégration de l’OH dans le cycle suivi évaluation, rédevabilité et apprentissage».

Il faut rappeler que le programme Right2Grow est un partenariat à la fois tactique et opportun. Sa stratégie globale sur cinq ans (2021-2025) comprend des approches de plaidoyer d’apprentissage de développement des capacités mutuelles et de la gestion adaptative. Financé par le Ministère néerlandais des Affaires étrangères, ce programme bénéficie de l’appui technique continu de l’Ambassade des Pays Bas au Mali.

Ousmane BALLO / Afrikinfos-Mali

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *