Écoles politiques et démocratiques du NIMD : la deuxième promotion reçoit ses parchemins !

La salle des Banquets du CICB a abrité le 2 juin 2022, la cérémonie de sortie de la deuxième promotion des Écoles politiques et démocratiques de l’Institut Néerlandais pour la Démocratie multipartite (NIMD). Au terme de la cérémonie, ils sont au total soixante jeunes à recevoir leurs parchemins. Les deux promotions sont baptisées « Aoua Kéita » pour l’école politique et de « Fily Dabo Sissoko » pour l’école démocratique.

L’événement était placé sous la présidence du ministre de la Jeunesse et des Sports, chargé de l’Instruction civique et de la Construction citoyenne, Moussa Ag Attaher. C’était en présence de la représentante résidente du NIMD, Mme Célia D’Almeida, du Chef de la délégation de l’Union européenne au Mali, Bart Ouvry ; de la représentante du CNT, l’ancienne ministre Mme Diarra Raki Talla. On notait également la présence de plusieurs anciens ministres, des acteurs politiques et partenaires du Mali, des représentants des familles politiques et biologiques des deux figures de référence, à savoir feu Fily Dabo Sissoko, et feue Aoua Kéita.

Cette formation qui a encadré, trois mois durant, soixante participants issus des partis politiques et de la société civile dans différents modules, visent à doter les jeunes maliens de valeurs, de connaissances et de compétences qui leur sont nécessaires pour entamer ou poursuivre une carrière dans la société civile ou dans la sphère politique.

Dans son mot, Mme Célia D’Almeida a rappelé que cette initiative mise en œuvre par l’Institut néerlandais pour la démocratie multipartite (NIMD), avec l’accompagnement technique et financier de la délégation de l’Union européenne au Mali, se veut une contribution modeste, mais significative à l’ancrage des valeurs démocratiques dans notre pays.

Lancé en juillet 2021, ce programme de formation est destiné aux jeunes politiques et membres de la société civile désireux d’être des acteurs dans la vie et la conduite de la cité.

L’objectif du NIMD, qui met en œuvre des programmes similaires dans plusieurs pays d’Afrique et dans le monde, est de doter les champs politique et civique d’acteurs de qualité, à même d’impacter leurs partis et organisations, mais également de participer à la création d’un environnement pacifique, plus inclusif et juste pour tous.

Au total, ce sont 210 jeunes répartis en sept promotions qui seront formés en présentiel sur les 18 mois de vie du projet. Une plateforme numérique est également prévue afin de partager avec le maximum de personnes les modules de formation, touchant ainsi des milliers de Maliens.

En plus des conseils des aînés, le ministre Mossa Ag Attaher a invité les jeunes à incarner et traduire les connaissances, compétences et valeurs acquises dans leurs pratiques civiques et politiques de tous les jours afin de mériter et d’honorer la mémoire des regrettés Fily Dabo Sissoko et Aoua Kéita dont les combats doivent inspirer les acteurs politiques actuels.

Il les a aussi invités à faire la promotion de l’excellence une priorité, car ils sont désormais une véritable pépinière pour faire autrement la politique malienne.

Avant de réaffirmer la volonté de l’État malien qui ne ménagera aucun effort pour accompagner ce genre d’initiative, le ministre a remercié les partenaires, l’Institut néerlandais pour la Démocratie multipartite (NIMD) et l’Union européenne pour le soutien apporté.

La cérémonie a pris fin par les remises des attestations aux différents participants. À noter que les majors des deux promotions se nomment Moctar Diop pour l’École politique et Mme Taki Kanté pour l’École démocratique.

A O

Source : Ziré

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *