Lutte contre le terrorisme : l’indispensable vigilance

Ne pas dormir après avoir frappé son ennemi au cœur. Depuis un certain moment, l’armée malienne enchaine des victoires sur les terroristes. A Bamako, on semble baisser la garde.

Nous savons tous que le but du djihad islamiste (même si d’aucuns refusent toujours de voir la chose sur cet angle), n’est pas que de conquérir un territoire et d’y appliquer la Charia, mais aussi de semer la terreur. D’où le qualificatif ‘’terroriste’’. Empêché sur cet aspect territorialiste, la lutte change d’objectif, se met à semer attaques et attentats.

Sa cible est devenue dans ces pays, tous les symboles de l’Etat et de la démocratie. Il s’agit entre autres des structures de haute représentativité de l’Etat. Les Assemblées, les tribunaux et cours, les départements ministériels, les ambassades des pays fortement démocratisés, les ONG en faveur des droits de l’Homme, les médias etc.

Souvent, dans certains pays, ils vont jusqu’à s’attaquer aux lieux de culte. Sans oublier les camps militaires, les commissariats, les brigades et les prisons. En plus de ces symboles, l’islamisme radical s’attaque aussi dans certaines contrées aux espaces de loisirs jugés blasphématoires et certains endroits à caractère et d’utilité publics.

Au Mali, l’Etat doit anticiper et renforcer la sécurité dans la capitale et les autres zones urbaines avant la victoire finale. Un Mali sans terrorisme.

Koureichy Cissé

Source: Mali Tribune

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *