Kita : la conjoncture économique joue sur l’organisation de la rupture collective du jeûne dans les mosquées

La hausse des prix des denrées alimentaires impacte sur les ruptures collectives du jeûne dans les mosquées de Kita. Les responsables des comités de gestion de certaines mosquées de la ville indiquent qu’ils n’ont pas reçu de sucre cette année à hauteur de souhait. Les mêmes sources rapportent que cette situation s’explique par la crise économique, notamment les conséquences des sanctions infligées au Mali par la CEDEAO.

Source : Studio Tamani