Lutte contre la corruption et le contrôle citoyen : des acteurs de la société civile outillés par CRI 2002

Le Cercle de Réflexion pour la Consolidation de la Démocratie et l’Indépendance au Mali (CRI 2002), en collaboration avec ses partenaires, a organisé un atelier d’échanges sur le thème : ‘’Protéger la sécurité humaine en luttant contre le cercle vicieux de la corruption, de l’instabilité et des conflits’’. C’était le 11 avril 2022 à la Maison des Aînés de Bamako.

Dans le cadre de son partenariat avec Transparency Internationale, Défense et Sécurité, CRI 2002 a initié une journée d’engagement public sous le thème : ‘’Protéger la sécurité humaine en luttant contre le cercle vicieux de la corruption, de l’instabilité et des conflits’’. Cette initiative citoyenne s’inscrit dans la dynamique globale de la Refondation de l’État.

Ainsi, en plus des légitimités traditionnelles et des acteurs de la société civile, vingt-cinq membres de l’Union des Journalistes Reporters du Mali (UJRM) dont cinq venus des régions, notamment Kayes, Sikasso, Ségou et Mopti y ont participé. Selon Dr Abdoulaye Sall, président de CRI 2002, il s’agit plus spécifiquement, de réfléchir sur les stratégies pour une meilleure sécurisation des personnes et de leurs biens sur toute l’étendue du territoire et de la création des conditions du vivre ensemble.

L’Union des Journalistes Reporters du Mali a, à travers son secrétaire général, Abdrahamane Baba Kouyaté, remercié CRI 2002 pour l’intérêt porté à L’UJRM. Il a aussi rappelé toute l’importance du thème surtout pour les journalistes. « Le thème retenu est “protéger la sécurité humaine en luttant contre le cercle vicieux de la corruption, de l’instabilité et des conflits”. Une formation ô combien importante pour les journalistes reporters. La corruption est un phénomène qui entache le développement de tout un pays. La protection de ceux-là qui s’engagent à la combattre doit être une priorité pour tous. Pour les journalistes que nous sommes, acteurs majeurs de la société et de la démocratie, la lutte contre la corruption fait partie intégrante de nos missions », a-t-il souligné.

Le représentant du ministre de la Refondation, Sidy Oumar Cissé, a tenu à préciser que le thème de la rencontre ‘’sonne comme une interpellation face à l’acuité de l’actualité dominée par la montée en puissance de nos vaillantes forces armées et de sécurité déterminées à vaincre le terrorisme et à assurer la protection des populations, qu’un système étatique corrompu avait jusque-là livrées aux affres de l’insécurité’’. Pour lui, l’évènement du jour s’inscrit donc en droite ligne de la traduction concrète de la volonté populaire de soutenir le processus de refondation dans notre pays. « La qualité des participants notamment des légitimités traditionnelles, coutumières, religieuses, des hommes et femmes de médias, des organisations et structures de lutte contre la corruption, atteste cet engouement qui a marqué la tenue des Assises nationales de la Refondation et qui accompagne le processus de concrétisation de leurs recommandations », a-t-il ajouté.

Amadou Kodio

Source : Ziré