Une spécialiste de la vente de drogue aux arrêts

Il s’agit de « AB ». Relativement âgée, celle qui a été qualifiée de trafiquante internationale de drogue par les limiers en charge de son dossier sévissait depuis un bon moment à Bamako et ses environs. Et même en dehors du pays, plus précisément au Ghana. La dame était loin d’être une novice dans son domaine.

Rien d’étonnant qu’elle soit connue et reconnue comme telle dans le milieu du stupéfiant. 

Après avoir longtemps sévi derrière les radars de la police, les hommes du commissaire divisionnaire Aboudrahamane Alassane ont mis fin récemment aux activités illicites de la trafiquante internationale de drogue.

Son interpellation est intervenue le 28 mars dernier aux termes d’une longue traque policière. Si tout se passe comme prévu, cette vendeuse professionnelle de drogue doit comparaître devant les juges du tribunal de grande Instance de la Commune III pour « détention et trafic international de stupéfiants ».

D’après nos informations, A.B évoluait depuis belle lurette dans le commerce et l’approvisionnement des clients en drogue, appelée « Couche ». Un produit qu’elle trafiquait du Ghana à destination de notre pays. Ainsi, elle était parvenue à se tailler une place dans le milieu des trafiquants.

Avec le temps, son business fleurissait au point qu’elle se croyait imprenable, voire intouchable. Mais c’était sans compter sur le fait qu’elle était dans le collimateur des limiers. Dans la chute de A.B, le renseignement et la collaboration ont été très importants. Par des techniques qui leur sont propres, les limiers ont débusqué A.B à un moment où elle s’y attendait le moins.
S’il faut croire nos sources c’est à la suite d’une longue période de filature et d’enquête sur son réseau, les enquêteurs avaient fini par obtenir de solides renseignements sur une bande dans laquelle la dame évoluait. Chose qui a facilité son interpellation. C’était précisément le 28 mars dernier, à la suite d’une descente inopinée des policiers de la Brigade de recherches dans la tanière du dealer à Lafiabougou Koda, en Commune IV du District de Bamako. 

Cette décente a permis, non seulement de mettre la main sur elle, mais aussi sur une grande quantité de ses produits stupéfiants en provenance du Ghana.

La saisie se composait de 5 boules de « Couche » d’un poids total de 25 kg et d’une valeur marchande de 2.500.000 Fcfa.

Les stupéfiants étaient prêts à être injectés sur le marché bamakois. Dans la foulée, la suspecte et sa marchandise ont été conduits dans les locaux du commissariat de police cité plus haut.

Les preuves étaient suffisantes suffisantes pour renvoyer la commerçante de drogue devant le juge du tribunal de la Commune III où elle a été placée sous mandat de dépôt. Les enquêtes se poursuivent pour mettre la main sur ses éventuels complices.

Source : L’Essor

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *