Colonel Sadio Camara, ministre de la Défense : « Aucune pression exogène ne nous fera douter de la justesse de notre combat »

«Vous le savez depuis plusieurs mois, les braves forces armées maliennes ont entamé des opérations d’une envergure inédite dans l’histoire récente de notre pays. Grâce à cet engagement, nous avons repris l’initiative sur l’ennemi. Les combats se déroulent selon le rythme que nous nous imposons. Même si l’ennemi garde une forte capacité de nuisance, la montée en puissance spectaculaire des FAMa a créé la peur dans le rang des terroristes », a expliqué le colonel Sadio Camara, ministre de la Défense et des Anciens Combattants, lors de la réception du premier lot de matériels des Forces armées maliennes (FAMa) ce mercredi 30 mars, à l’Aéroport international Président Modibo Keïta Bamako-Sénou.

En effet, ces nouveaux matériels composés, entre autres, d’hélicoptères de combat, des véhicules blindés, de radars de dernière génération, joueront un rôle très essentiel dans le renforcement de capacités opérationnelles des FAMa dans leur mission régalienne. Ils sont, d’après le colonel Camara, le fruit d’un partenariat sincère avec un vieil ami du Mali, la Russie.

A l’en croire, aujourd’hui, les populations reprennent leurs activités, les déplacées regagnent leurs villages, l’administration se redéploye grâce à l’amélioration notable de la sécurité. Les autorités de la transition ont la ferme intention de poursuivre cette sécurisation et ne ménageront aucun effort pour assurer la sécurité des personnes et de leurs biens malgré les contextes économiques sécuritaires mondiaux nous gardons le cap.

«Aucune pression exogène ne nous fera douter de la justesse de notre combat. Aucune manipulation médiatique n’entamera notre morale. Nous ne connaîtrons pas de repos tant que nos braves populations ne retrouveront pas une vie meilleure», a-t-il donné l’assurance.

Avant d’ajouter que «les équipements que nous recevons aujourd’hui rentrent dans le cadre de la montée en puissance des FAMa. Nous continuerons à nous renforcer en matériels, en personnels et en formation toujours au service du peuple malien. Le premier lot de matériels est composé d’hélicoptères de combat, des radars de dernière génération. Aujourd’hui, nous pouvons dire avec fierté que notre armée est capable d’opérer en toute autonomie sans demander de l’aide à qui que ce soit. Les Maliens peuvent en être fiers ».

Selon les experts, ces radars 59N6TE sont capables de détecter des objets volants à une vitesse pouvant atteindre 8000km/h à une portée allant de 450 à 500 km et à une altitude pouvant atteindre 200 km. Après détection en 3D, ce radar échange des informations avec les complexes C41. Il fonctionne également dans les conditions de brouillage, effectue la radiogoniométrie des brouilleurs de bruits actifs.

À noter que l’arrivée de ces équipements militaires contribuera à la réussite des opérations FAMa à travers le ‘’plan Maliko’’, ‘’l’opération Kèlètigui’’ et autres.

Moussa Sékou Diaby

Source : Tjikan