Mamadou Sogoba, président de la section Mopti de SADI : « Cette grande adhésion est due aux valeurs que le parti incarne »

À l’issue de cette cérémonie d’adhésion, nous avons pu interroger Mamadou Sogoba, président de la section Mopti du parti SADI. Dans cet entretien, il nous confie qu’au sein de SADI, c’est le travail dans la transparence et dans l’honnêteté. Des valeurs qui sont, selon lui, valables pour la section Mopti et pour les nouveaux adhérents. Lisez plutôt !

Ziré : M. Mamadou Sogoba, le parti SADI vient d’enregistrer une adhésion massive dans votre secteur, selon vous qu’est-ce qui a motivé cela ?

Mamadou Sogoba : Tout d’abord, je me réjouis beaucoup de cette grande adhésion au sein de notre parti qui a toujours été une force politique au Mali et particulièrement dans la région de Mopti. Comme vous l’avez constaté, ce sont des hommes, des femmes et des jeunes de différents mouvements qui ont décidé d’adhérer au parti. Nous comprenons ainsi que la SADI est un parti qui est non seulement bien suivi par tout le monde, mais aussi qui défend les valeurs que les Maliens incarnent. C’est cela, à mon avis, leur motivation, qui est de faire la politique sur la base de la vérité et de l’honnêteté. Et je pense que cette grande adhésion est due à ces valeurs que le parti incarne.

Quels sont les mouvements adhérents ?

Comme je l’ai dit, ce sont beaucoup d’hommes, de femmes et de jeunes de différents mouvements parmi lesquels je peux citer par exemple le MDP, le Groupe Réussir composé essentiellement de jeunes, mais très représentés dans la région de Mopti. Il y a aussi ce collectif des femmes appelé Union des femmes battantes pour la paix et la cohésion sociale et bien d’autres organisations.

Quelle est l’impression que cette grande adhésion vous donne en tant que président de section ?

Cette adhésion, en plus de me rassurer davantage, me donne cette impression que nous ne travaillons pas dans le vide. Nous savons maintenant que les gens trient entre le bon et le mauvais. Et le parti SADI compte toujours travailler dans le bon sens pour le bien des Maliens. Le chef de la délégation venue de Bamako l’a dit : « Au Mali, il y a le parti SADI et les autres ». Ce qui veut dire tout simplement qu’il y en a qui font l’achat de conscience à travers des petites sommes alors que dans le fond, ils n’ont pas d’ambitions honnêtes envers le peuple. Pour le SADI, cela ne sert à rien. Comme vous le voyez, le président Oumar Mariko et tous les autres cadres du parti, nous défendons toujours la cause des plus faibles. Nous venons toujours en appui à ceux-là dont les droits ont été violés ou bafouillés.

À partir de maintenant, que comptez-vous faire pour rassurer les nouveaux adhérents et même permettre de nouvelles adhésions ?

Nous allons continuer à travailler. Notre garantie, ce sont les valeurs du parti. Si les gens sont convaincus de quelque chose, vous n’avez plus besoin de rien. Je voudrais quand même dire aux nouveaux adhérents qu’au sein du parti SADI, nous travaillons dans la transparence cela est donc valable pour la section Mopti et pour les nouveaux adhérents. Il y a les textes et les principes du SADI auxquels tout le monde est soumis.

Entretien réalisé par Amadou Kodio

Source : Ziré