Les Gabonais et la «presque» candidature d’Ali Bongo à la présidentielle 2023

Au Gabon, l’annonce du président Ali Bongo samedi dernier lors de la commémoration du 54e anniversaire de son parti n’a pas laissé les Gabonais indifférents. Ali Bongo a notamment déclaré qu’en 2023, il sera là. Une manière de dire qu’il sera candidat à l’élection présidentielle prévue en 2023. Comment les Gabonais ont-ils accueilli cette annonce ?

Jonathan est militaire à la retraite. Il dit être un soutien d’Ali Bongo, mais il est déçu par les promesses non tenues : « Ali Bongo en 2009, il nous a promis beaucoup de choses. Aujourd’hui on est en 2022, on pourra voter pour lui, mais qu’il sache qu’avant les élections, il doit résoudre tous les problèmes dans le pays. »

Et les difficultés du quotidien ?

Pour beaucoup de Librevillois, Ali Bongo n’a pas résolu les difficultés du quotidien, le chômage notamment. D’autres pointent son état de santé. « Quelqu’un qui est malade honnêtement, je ne peux pas voter pour lui, déclare un Librevillois. S’il veut être candidat à la présidentielle, il faut d’abord qu’il montre un certificat médical pour savoir s’il est apte à commander le pays. »

Au pouvoir depuis 13 ans, Ali Bongo, 63 ans, compte plusieurs inconditionnels prêts à le soutenir contre vents et marées. « Jusqu’au bout, c’est notre champion ! Et on ira jusqu’au bout ! Et on est content de lui. Il n’est plus malade. Il est en forme, on va à l’élection. On est prêt », assure l’un d’entre eux. « Il est clair qu’en 2023, nous allons avoir une victoire cash comme disent les Camerounais : “On va le soulever jusqu’au ciel” », s’enthousiasme un autre.La prochaine élection présidentielle est quasiment dans 17 mois. Ali Bongo n’est pas encore officiellement candidat. « Rien ne nous étonne avec Ali Bongo qui est pressé de consolider son pouvoir coûte que coûte. »

Source : RFI