Zone de Mondoro : Près d’une dizaine de chefs terroristes neutralisés par l’armée malienne

L’armée malienne, en plus de la neutralisation de plus de 200 terroristes suite à l’attaque de Mondoro, continue ses actions d’envergures contre les forces du mal. Dans un communiqué en date du 6 mars, le chef d’État-général des Armées a annoncé la neutralisation de plusieurs terroristes dont des leaders.

D’autres nouvelles rassurantes dans la lutte contre le terrorisme au Mali. Eh oui, les forces armées maliennes viennent d’enregistrer de nouvelles victoires sur les forces égoïstes, hostiles à la paix, au vivre ensemble et au développement. Beaucoup de terroristes dont certains de leurs chefs évoluant dans la zone de Mondoro ont été neutralisés par l’armée malienne dont la montée en puissance devient plus qu’incontestable. L’information a été donnée par le chef d’État général des Armées du Mali. « L’État général des Armées porte à la connaissance de l’opinion nationale et internationale que les Forces armées maliennes continuent de consolider les acquis de leur réaction vigoureuse contre la coalition des groupes armés terroristes en débandade dans la zone de Mondoro depuis le 4 mars », a précisé le communiqué.

De résultats probants ont été obtenus pendant ces actions d’envergures. « Ainsi, les missions d’observation et de renseignement en profondeur ont permis de localiser les zones de repli de certains groupes terroristes », indiquent les FAMa qui ajoutent que des actions offensives aériennes à travers des frappes aériennes « ont détruit des plots logistiques et des convois ennemis ».

A en croire le chef d’État-major général des Armées, les FAMa ont découvert neuf corps de terroristes en état de putréfaction autour de la garnison de Mondoro.

 Des chefs terroristes neutralisés

Au cours de ces opérations de ratissage, les FAMa ont tué près d’une dizaine de chefs de terroristes qui sont du Mali, du Burkina Faso et du Niger. « Il est à noter avec certitude que certains leaders terroristes ont été neutralisés », précise la DIRPA. Ces chefs terroristes sont, entre autres, Iboune Ibrahim et Malam Aboubacar, tous de nationalité nigérienne ; Alfousseni Barry, Iboune Younoussa alias Bobala et Nouhoum Dicko, tous de nationalité burkinabé ; Hassani Barry du village de Dialoubé, Amadou Dicko du village de Boni, Ague Issa alias Nassourou, tous de nationalité malienne.

Par ailleurs, l’armée malienne a pu récupérer certains militaires qui étaient dans des mains des terroristes. « Un groupe de 16 militaires ayant continué le combat dans le secteur Nord-est de Mondoro a pu être récupéré et a confirmé l’ampleur des dégâts subis par les groupes armés terroristes », a précisé le chef d’État général des armés dans son communiqué.

Boureima Guindo

Source: Le Pays