Au Burkina Faso, le nouveau gouvernement rappelle ses priorités

Au Burkina Faso, la nouvelle équipe gouvernementale s’est réunie ce lundi 7 mars pour le premier conseil autour du président de la Transition. 

Ces 25 femmes et hommes ont été choisis en fonction de leur compétence, leur probité morale et leur engagement total à servir le pays, affirme le Premier ministre Albert Ouédraogo qui souligne que cette équipe est conforme à la charte de la transition. « Ces membres sont pour la plupart des techniciens de leur domaine et capables d’impulser une nouvelle dynamique dans la construction d’un Burkina nouveau que le président du Faso et le peuple burkinabè appellent de tous leurs vœux. La situation est certes difficile, mais pas hors de portée, pour peu que nous ayons un sursaut patriotique pour mener ce seul combat qui vaille qui est de sauver ce pays », a-t-il déclaré.

Ce premier conseil a été l’occasion pour le chef de l’État de rappeler au gouvernement sa feuille de route dont les priorités sont déjà définies dans la charte et l’agenda de la Transition. « La lutte contre le terrorisme, la restauration du territoire, la réponse à la crise humanitaire, la refondation de l’Etat, l’amélioration de la gouvernance, la réconciliation nationale et la cohésion sociale, la prise en charge et la réinstallation des déplacés entrant dans leurs localités respectives », a précisé le Premier ministre.

L’action du gouvernement sera guidée par les valeurs d’intégrité, de loyauté, de rigueur et de solidarité. Le chef de l’État a également insisté sur la réduction du train de vie de l’État, à travers « la suppression de certaines activités et l’utilisation rationnelle des ressources », selon le Premier ministre.

Source : RFI