Mali : Ankoum (Ansongo) se vide de ses populations, à cause de menace terroriste

À Ankoum dans le cercle d’Ansongo, les populations sont sommées par des terroristes de quitter leur localité. Pris de panique, les habitants de ce village cherchent tous les moyens pour fuir avant qu’il ne soit trop tard.

Des éléments de l’État islamique au grand Sahara (EIGS) ont donné l’ultimatum aux habitants du village d’Ankoum de quitter les lieux sans plus d’explication. L’information a été confirmée par des habitants de la zone. « Je suis de Ouatagouna. Nous ne sommes pas très loin d’Ankoum. Nous avons appris auprès du maire principal de Ouatagouna qui est originaire de ce village qu’ils ont reçu le messager de quitter le lieu », a affirmé notre source.

Outre les propos du maire, il a indiqué avoir échangé avec des habitants du village qui étaient en route pour se rendre à Gao ou d’autres localités plus sécurisées. « Depuis cette nouvelle, c’est la panique dans ce village qui est en train de se vider. Les gens n’ont pas le choix en attendant la sécurité », a ajouté notre source qui rappelle avoir vécu la scène presque similaire chez lui à Ouatagouna. C’était à quelques jours de la tenue des élections législatives de 2019. « Les groupes terroristes avaient passé un message quelques semaines avant le scrutin, en annonçant qu’il n’y aurait pas d’élections. Avec à la clé une menace de mort. Laquelle a été prise très au sérieux par les populations. À cause de cette menace, il n’y a pas eu de scrutin à Ouatagouna. Et bon nombre de citoyens ont fui quand ces terroristes ont incendié l’école tout en s’en prenant à des notabilités et à des politiques de la ville », a-t-il rappelé.

Abdoulaye Ouattara / Afrikinfos-Mali