Vulgarisation du secteur agricole : Sasakawa Africa présente ses acquis

Sasakawa Africa Association (SAA) a tenu son 22e Forum le 17 février 2022, afin de partager les résultats de ses activités menées pendant l’année 2021 avec les différents responsables du secteur agricole. L’occasion a été aussi bonne pour l’association de faire un focus sur la vulgarisation agricole comme perspectives pour les années à venir. La cérémonie d’ouverture a eu lieu au Mémorial Modibo Keita, sous la présidence de Daniel Kélem, secrétaire général du ministère du développement rural.

Il s’agit d’un Forum qui se tient chaque année, dont l’objectif global est de réunir toutes les organisations qui collaborent avec Sasakawa Africa Association afin de partager les résultats obtenus au cours d’une année civile. Cette année, le forum s’est tenu autour du thème : « Résilience des exploitations agricoles familiales face aux défis de la productivité, de la transformation, de la commercialisation et de la consommation des produits agricoles : état des lieux et perspectives. »

Pour ce 22e Forum, tous les services techniques et déconcentrés du ministère du Développement rural ont répondu présents. Aussi, les responsables des universités et instituts de formation partenaires à SAA, ainsi que les représentants des institutions nationales et internationales de recherche dans le secteur agricole ont tous pris part à ce grand forum. Un forum qui cherche aussi à identifier des opportunités de technologies, de bonnes pratiques et d’innovations prometteuses mises au point par les instituts publics et privés de recherche et les universités en vue de leur introduction dans le programme de vulgarisation auprès des producteurs et autres acteurs des chaines de valeur agricoles.

Dans son intervention, la directrice Pays de Sasakawa Africa Association, Dr Sokona Dagnoko Sissoko, a expliqué le bien-fondé de la rencontre qui est de faire le bilan de l’exercice de 2021 et de se projeter dans les perspectives. Selon elle, malgré une année 2021 particulièrement difficile et marquée par la Covid-19, Sasakawa Africa Association a obtenu des résultats flatteurs, notamment des réalisations d’études de bases ; la construction des centres de formation etc. « En 2021, nous avons eu plusieurs réalisations, notamment la formation de trente jeunes en entreprenariat agricole dans le Centre de Production de Post-récolte et commercialisation de Samako ; le démarrage des activités d’incubation de jeunes entrepreneurs dans la commune du Mandé ; la production de sept nouveaux modules de formation pour les producteurs et agents de vulgarisation de l’état ; la diffusion des modules de formation à travers radios radios locales ; la diffusion des modules de formation sur la plateforme YouTube de SAA ; la promotion de l’agriculture contractuelle qui a mis en relation deux entreprises de transformation agroalimentaire avec plus de 1000 producteurs dans la région de Kita ; l’appui aux entreprises locales de transformation des produits agroalimentaires préalablement établies dans les Centres de production, de post-récolte et de commercialisation de Monzomblena, Tiola, et Siranikoto ; la mise en place et le suivi de plus de 1500 démonstrations aux niveaux des producteurs en termes de Parcelle communautaire de Développement, de Parcelle d’Adoption Technologique, de parcelle de multiplication de semence communautaire, et de parcelle Village Climato Intelligent ; la Formation de plus de 4500 producteurs, dont 30% de femmes ; la formation de 77 agents de vulgarisation, dont 17% de femmes ; trois cent producteurs touchés par les activités de démonstrations des outils de stockage hermétiques », a-t-elle souligné.

Des réalisations hautement appréciées par le secrétaire général du ministère du Développement rural, Daniel Kéléma. « En collaboration avec les services techniques déconcentrés de mon département et d’autres organisations du secteur du développement rural, SAA travaille à la vulgarisation des techniques et technologies agricoles au Mali. Par ailleurs, SAA vise à long terme, l’émergence d’un système agricole familial prospère capable d’assurer la sécurité alimentaire et la nutrition dans les ménages avec une amélioration des revenus et un accès au marché », a-t-il ajouté.

Daniel Kéléma a aussi remercié SASAKAWA AFRICA ASSOCIATION pour l’institutionnalisation de ce forum qui est, selon lui, une réelle volonté d’impliquer les acteurs des chaines de valeur dans le partage d’information, les débats d’idées sur des thèmes d’actualité et le partage d’expériences concernant le secteur agricole.

Amadou Kodio

Source : Ziré

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *