URD: le cri au loup

Finalement qui a la réalité de l’URD ? Car, au vu de la liste des « exclus » et des « suspendus » du parti, il ne devrait plus en rester !

L’URD a fait un congrès qui a été validé et qui, visiblement, a regroupé toutes les figures légitimes du parti. Dans un communiqué qui circule sur les réseaux depuis deux jours, Salikou Sanogo décide « d’exclure » certains camarades et « suspendre » d’autres. La majorité simple du BEN de l’URD est de 134 membres sur 266. Alors comment une minorité de 90 personnes présentes à la rencontre peut exclure la majorité au sein du parti ?

L’idée est-il « après moi le chaos » ? Car, on voudrait tout détruire qu’on ne s’y prendrait pas autrement. Est-ce le fait d’avoir perdu la réalité du pouvoir, malgré la volonté manifeste de s’accrocher qui a amené à cette réaction ?

La liste des « exclus », ne compte que des personnalités de premiers plans : plus d’une dizaine de vice-présidents et pas moins que le secrétaire politique ! A cela, on ajoute une vingtaine de « suspendus » pour 6 mois, avec en tête le tonitruant Mamadou Hawa Gassama, le président de la jeunesse ou encore d’autres occupants des postes clefs.

Kourechy Cissé

Source: Mali Tribune

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *