Mali: le RELUTAS s’indigne de l’installation de British American Tobacco

à la une Accueil Actualités Au Mali Flash infos Infos en continus Société

Le ministre de l’Industrie, du Commerce et de la Promotion des Investissements a inauguré le 25 janvier 2022, British American Tobacco, la nouvelle usine de fabrication et de distribution de Dunhill International au Mali. Le 05 février 2022, le Réseau de Lutte Contre le Tabac et Autres Stupéfiants au Mali (RELUTAS), a aminé une conférence de presse pour exprimer son indignation face à l’installation de cette unité de fabrication de cigarettes qui est, selon le réseau, une violation flagrante des dispositions, textes et autres mesures réglementaires en matière de lutte contre le tabac au Mali. C’était au Complexe Scolaire Ba Aminata Doucouré de Badialan II en face de l’église catholique.

C’est une conférence à l’allure d’une campagne d’information et de sensibilisation à l’endroit des élèves et étudiants, mais aussi aux hommes de médias afin d’attirer l’attention d’un plus grand nombre sur la question du Tabac. Selon ce regroupement dont le but est de lutter contre la consommation du tabac et de tout autre produit stupéfiant, le lancement de British American Tobacco, ouvre la voie à une plus grande consommation de tabac, notamment chez les adolescents. Ainsi, le Réseau de Lutte Contre le Tabac et autres Stupéfiants condamne un manque de rigueur et d’attention des autorités aux préoccupations de santé publique. Le RELUTAS estime également que cela reste une violation flagrante des dispositions, textes et autres mesures réglementaires en matière de lutte contre le tabac au Mali, qui a d’ailleurs ratifié des traités internationaux dans ce sens.

Selon le conférencier, Me Mahamane I Cissé, président de RELUTAS, la consommation du tabac est l’un des facteurs de risque de Maladies Non Transmissibles (MNT) le plus dangereux. «La publicité, le parrainage et autres formes de promotion du tabac étant des actes légalement prohibés au Mali, le RELUTAS en appelle au sens de responsabilité de l’État, au regard du sacrifice de la santé publique, au détriment de recettes budgétaires potentielles », lance-t-il.

L’usine British American Tobacco étant déjà lancée, le RELUTAS recommande une plus grande taxation sur le tabac et faire respecter les interdictions de fumer dans les lieux publics afin, non seulement, de rendre les produits du tabac beaucoup moins accessibles, mais aussi pour mettre la population à l’abri de l’intoxication par la fumé du tabac. Le RELUTAS se dit aussi prêt à mener d’autre démarche visant à mettre la pression sur l’État du Mali pour lutter suffisamment contre la consommation du tabac et autres produits stupéfiants.

Amadou Kodio / Afrikinfos-Mali

 

Last Updated on 08/02/2022 by Ousmane BALLO