Réalisation du CSCOM de Yirimadio-Bakorobabougou : un financement de l’ONG Muso à plus de 300 millions de FCFA

à la une Actualités Au Mali Flash infos Infos en continus Santé

Le 27 janvier 2022, Mme Diéminatou Sangaré, ministre de la Santé et du Développement social a inauguré le Centre de santé communautaire de Yirimadio Bakorobabougou dans Commune de Kalaban-coro. Financé à plus de 300 millions de FCFA, cet établissement va fournir des soins de qualité à plus de 60 000 patients.

Un projet, concrétisé grâce à la vision de l’ONG Muso dont le directeur pays est Dr Djoumé Diakité. Ce centre de santé dont le coût s’élève à plus de 300 millions de FCFA vient à point nommé pour soulager la souffrance de la population de Bakorobabougou qui était obligée de parcourir des kilomètres pour avoir accès à des soins de qualité.

Dans son allocution, la ministre de la Santé et du Développement social se dit réconfortée par l’inauguration de cet établissement de santé. Selon elle, ce joyaux qui vient d’être mis à la disposition de la population de Bakorobabougou par l’ONG Muso contribuera à fournir le paquet minimum d’activités ; de gérer la mise en œuvre des actions socio-sanitaires au sein des populations. Il s’agit aussi de fournir des prestations curatives telles que : les soins courants aux malades, le dépistage et traitement des endémies locales, ainsi que l’exploration para-clinique courante.

La ministre de la Santé et du Développement social estime aussi que l’ouverture de centre de santé permet d’assurer la disponibilité des médicaments essentiels ; de développer des activités de soins préventifs tel que la santé maternelle et infantile, le planning familial, la vaccination, l’éducation pour la santé. Il s’agit surtout d’initier et de développer des activités promotionnelles d’hygiène-assainissement ; de développement communautaire ; d’information-éducation-communication ; et sans oublier de promouvoir la participation communautaire dans la gestion des CSCOM et la prise en charge des problèmes de santé de l’individu et de la collectivité, etc.

De son côté, Dr Djimé Diakité, directeur pays de l’ONG Muso, a déclaré que de telles initiatives participent à la mise en place d’un système de santé résilient. « Un système qui parviendra à assurer une équité dans la fourniture de services de soins aux communautés », a-t-il ajouté.

Dans son propos, il a signalé que la réalisation de ce CSCOM était une priorité. Cette inauguration, a-t-il dit, viendra combler les efforts de toutes les parties prenantes en faveur de la population de Bakorobabougou et environnants.

Pour sa part, le maire délégué de Bakarobabogou, Souleymane Coulibaly, a exprimé toute sa satisfaction de voir une telle infrastructure se réaliser dans le ressort de sa commune. Il s’est réjoui de l’offre de soins élargie qui concourt à rendre accessible financièrement et géographiquement des soins de qualité, à un coût largement supportable par les populations de Bakorobabougou.

Le centre de santé de Bakorobabougou, qui vient ainsi d’être inauguré va fournir des soins de qualité à plus de 60 000 patients.

A O

Source : Ziré