Mali:Tout déploiement dans le cadre de l’opération « Takuba » requerra une invitation écrite du président de la République

à la une Actualités Au Mali Flash infos Infos en continus Politique

– Une annonce faite par le ministère malien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale

Le gouvernement du Mali a annoncé, lundi, que tout déploiement des forces antiterroristes dans le cadre de l’opération « Takuba » requerra désormais une invitation écrite du président de la République en plus de l’autorisation du gouvernement, selon un communiqué du ministère malien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale.

« Tout déploiement de personnel militaire et civil appartenant aux, ou accompagnant les unités ou entités militaires de la France et des partenaires d’opération doit être consécutif à la disposition de l’invitation écrite du président de la République, Chef de l’Etat en plus de l’autorisation et l’agrément explicites du gouvernement de la République du Mali » indique-t-on dans le document consulté par l’Agence Anadolu.

Le document explique que « pour une meilleure compréhension des procédures de déploiement du personnel de cette Force (Takuba, NDLR) comme prévu dans le protocole additionnel applicable aux partenaires européens, le gouvernement de la république du Mali exige, sans préjudice des relations privilégiées de coopération avec les partenaires désireux d’intervenir dans la lutte contre le terrorisme au Mali, le respect strict de la procédure ».

« Le gouvernement de la république du Mali réitère sa disponibilité à respecter ses engagements internationaux », souligne, toutefois, le communiqué.

Pour rappel, le 27 janvier courant, quinze pays occidentaux engagés dans la lutte contre le terrorisme au Mali ont, dans un communiqué conjoint, regretté, l’invitation des autorités maliennes au Royaume du Danemark à retirer son contingent déployé récemment dans le pays.

Les signataires ont rappelé que « tous les partenaires de la Task Force Takuba conduisent leur action conformément au cadre juridique solide qui a été agréé avec le gouvernement souverain du Mali, comprenant notamment une invitation formelle adressée par les autorités maliennes aux partenaires internationaux».

AA/Bamako/Amarana Maiga

 Source: aa.com

Last Updated on 01/02/2022 by Afrikinfos-Mali