Centre du Mali : FAMas : l’heure de l’offensive !

En effet, depuis des semaines, les forces armées maliennes mènent une vaste offensive contre les groupes jihadistes dans le Centre du Mali, plus précisément dans la Région de Bandiagara et environs. Si la grande muette est, pour l’instant, peu bavarde sur cette vaste opération en cours, l’on apprend que c’est la débandade du côté des groupes terroristes qui auraient perdu plusieurs combattants et beaucoup de matériels.

De source sécuritaire, le samedi, 8 janvier 2022, une Base terroriste dans la zone de Sama a été détruite par une frappe aérienne de l’aviation des FAMA, au Nord-est de la localité de Sofara. Bilan : 26 terroristes neutralisés.

Le lendemain, 9 janvier 2022, lors des opérations de reconnaissance offensive dans les secteurs susceptibles d’abriter les groupes armés terroristes (GAT) dans la localité de Zantiguila Kabalé et plusieurs autres petits villages dans la commune de Danderesso, Région de Sikasso, les FAMA ont procédé au pilonnage de la colline de Kabalé et à la destruction d’une Base logistique ennemie du secteur.

Au cours de la même opération, deux suspects ont été interpellés et mis à la disposition de la prévôté.

Le 10 janvier 2022, aux environs des 6 Heures, les FAMA ont effectué des frappes aériennes sur un check-point faisant 05 victimes (terroristes). D’autres frappes dans la même journée dans le secteur de Songo, dans le Cercle de Bankass, ont permis de mettre hors d’état de nuire 6 terroristes.

Le mercredi 12 janvier 2022, les FAMA, dans leurs offensives contre les groupes armés terroristes (GAT), ont procédé à des frappes aériennes dans les zones de Sama, Sosso et Logori, dans le cercle de Bankass ayant fait plusieurs morts dont le n°2 de la Katiba Macina, Ousmane Sidibé dit Bobala, et plusieurs autres responsables terroristes.

« Lors d’une patrouille de reconnaissance offensive de l’opération KELETIGUI dans la zone Sud, précisément dans la localité de Tièré, frontalière du Burkina Faso, 01 pick-up immatriculé AG 6285 MD et 04 motos ont été récupérés lors de la fuite des GAT, 04 GAT ont été neutralisés et 03 suspects ont été interpellés et mis à la disposition de la prévôté. C’était le 14 janvier 2022 », a indiqué un communiqué de l’armée.

Opération Kèlètigui : les artilleurs se mettent en exergue

Le lendemain, 15 janvier 2022, les FAMаs ont procédé à la destruction de 02 bases logistiques terroristes dans la zone de Diabaly, Cercle de Niono. Le bilan de cette offensive : 1 élément des FAMA blessé.

Cette opération a permis de mettre hors d’état de nuire autres 9 terroristes et de récupérer 1 camion et 1 Pick-up, 57 téléphones portables et plusieurs armes, puis 1,5 tonne d’engrais servant à la fabrication d’Engins Explosifs Improvisés (EEI) ont été détruites.

Le 16 janvier 2022, dans le cadre de l’opération KELETIGUI et suivant une information faisant état de la présence ennemie dans la zone de Tarabakoro-Akor-Djeda, les FAMA en reconnaissance offensive ont été prises à partie par des tirs d’un groupe armé terroriste. Après avoir vigoureusement réagi, les FAMA ont neutralisé 14 GAT dont le chef de base Hadji Modibo BAH qui était fortement recherché par les services de sécurité en tant que coupable de plusieurs exactions contre les populations de Tarabakoro, Guiré, Bougoudjirė. Il était aussi impliqué dans plusieurs attaques des postes de sécurité de Guiré. Les FAMA ont également interpellé 9 autres présumés terroristes, puis ont récupéré 1 pick-up, 4 motos, 6 PM, 2 fusils de chasse.

Mohamed Sylla

Source : L’Aube

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *