Mali : les rapports entre la France et ses partenaires n’engagent point Bamako

à la une Actualités Au Mali Flash infos Infos en continus Politique

Dans une démarche de faire respecter la souveraineté nationale, les autorités de la transition n’hésitent pas à recadrer toutes personnes ou tous pays voulant ternir l’image de l’Etat du Mali. Ainsi, certaines personnalités ou même des pays européens, visiblement gavés par la France sur le dossier malien qui continuent de s’embourber dans le déni de la réalité, ont été tous rappelés à l’ordre cette semaine. Tout est parti de ce qu’il convient d’appeler l’ « affaire du contingent danois », si bien que le Royaume de Danemark a fini par céder face à la pression des autorités de la Transition malienne. En effet, en dépit des communiqués du gouvernement malien, ces pays se sont fendus d’un communiqué conjoint qui frise le ridicule !

Dans ce communiqué, l’Allemagne, la Belgique, le Danemark, l’Estonie, la France, la Hongrie, l’Italie, la Lituanie, le Norvège, le Pays-Bas, le Portugal, la République Tchèque, la Roumanie, le Royaume-Uni et la Suède donnent l’impression que le monde est encore dans la colonisation en plein 21ème siècle. L’on n’a pas encore compris que le Mali ne courbera plus l’échine devant qui que ce soit, quelque soit sa grandeur ou sa puissance. En effet, le temps des intimidations est désormais révolu au Mali, Maliens et leurs autorités de la Transition étant en parfait symbiose pour la refondation du pays !

Dans leur communiqué conjoint relatif à la déclaration des autorités de Transition maliennes concernant la participation du Danemark à la Task force Takuba, publié le 26 janvier 2022, ils notent pitoyablement : « Nous, partenaires internationaux engagés en soutien du Mali et de son peuple dans leurs efforts pour parvenir à une paix et une stabilité durables et dans la lutte contre le terrorisme, regrettons profondément la déclaration des autorités maliennes de transition, en date du 24 janvier, alléguant que le déploiement du contingent danois dans la Task Force Takuba est intervenu sans base légale et sans le consentement du gouvernement malien, et exigeant dès lors son retrait du territoire de la République du Mali.

La contribution du Danemark à la lutte contre le terrorisme au Mali est déterminante et indispensable dans la région. Nous rappelons que tous les partenaires de la Task Force Takuba conduisent leur action conformément au cadre juridique solide qui a été agréé avec le gouvernement souverain du Mali, comprenant notamment une invitation formelle adressée par les autorités maliennes aux partenaires internationaux. Ils agissent en stricte conformité avec le droit international et national, dans le cadre du soutien qu’ils apportent aux forces armées maliennes et de leur engagement de longue date dans la lutte contre les groupes armés terroristes. Nous rappelons que les autorités maliennes ont envoyé une lettre d’invitation formelle au gouvernement du Danemark le 27 novembre 2019.

La notification d’acceptation a ensuite été transmise par l’ambassade du Danemark à Bamako le 29 juin 2021 et signée le jour-même par le Protocole du Ministère malien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale. La présence de militaires danois sur le sol malien est donc légale, repose sur une invitation de la part des autorités de la République du Mali et respecte la procédure juridique agréée par les services juridiques des ministères maliens des Affaires étrangères et de la Coopération internationale et de la Défense et des Anciens combattants. Nous appelons les autorités maliennes, en ce moment critique pour le Mali, où la solidarité s’impose plus que jamais, à respecter les bases solides sur lesquelles se fonde notre coopération diplomatique et opérationnelle, et à remédier rapidement à cette situation ».

En plus, ils s’insurgent en donneurs d’ordre au peuple souverain du Mali, à croire qu’ils se trompent vraiment d’époque et d’acteurs, comme le Premier ministre Choguel Kokalla Maiga ne cesse de le leur rappeler ! Mieux, le Danemark, ayant finalement décidé de suivre les sages conseils des autorités maliennes en consentant finalement à rapatrier ses troupes déployées au Mali comme annoncé par le chef de la diplomatie danoise ce jeudi 27 janvier. Reste à savoir maintenant ce qu’ils vont faire. S’il y a des enseignements à tirer de cet incident, c’est le fait que les autres pays européens engagés aux côtés de la France dans sa lutte invraisemblable contre le terrorisme au Mali, ce que ceux-ci vont désormais comprendre que leur relation avec les autorités françaises n’engagent en rien les autorités de la Transition malienne qui ne souhaitent qu’une chose : que le Mali soit respecté !

Afrikinfos-Mali

Last Updated on 28/01/2022 by Ousmane BALLO