Mali : 500 paramilitaires de Wagner arrivent au Mali

Au moins 500 paramilitaires russes du groupe Wagner sont arrivés, jeudi, à Bamako, a appris l’Agence Anadolu de sources sécuritaires sans donner plus de détails.

”Nous confirmons l’arrivée de 500 soldats russes”, ont indiqué les mêmes sources sécuritaires, sous couvert d’anonymat.

L’information avait déjà été rapportée par des médias locaux maliens, jeudi, ajoutant que ces soldats seront déployés dans 10 localités maliennes.

Cette annonce intervient alors que 15 pays, dont la France et l’Allemagne, ont condamné « fermement le déploiement de mercenaires sur le territoire malien », dans un communiqué publié ce jeudi 23 décembre.

Les signataires du communiqué l’Allemagne, la Belgique, le Canada, le Danemark, l’Estonie, la France, l’Italie, la Lituanie, la Norvège, les Pays Bas, le Portugal, la République Tchèque, la Roumanie, le Royaume-Uni et la Suède, disent avoir pris connaissance « de l’implication du gouvernement de la Fédération de Russie dans la fourniture d’un soutien matériel au déploiement du groupe Wagner au Mali » et appellent « la Russie à adopter un comportement responsable et constructif dans la région ».

Ils ont, en outre, estimé que ce « déploiement ne peut qu’accentuer la dégradation de la situation sécuritaire en Afrique occidentale, mener à une aggravation de la situation des droits de l’homme au Mali, menacer l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d’Alger et entraver les efforts de la communauté internationale pour assurer la protection des civils et apporter un soutien aux forces armées maliennes ».

Toutefois, les quinze pays ont rappelé qu’ils ne renonceront pas à leurs « efforts pour répondre aux besoins de la population malienne » et réaffirment leur volonté « de protéger les civils, de soutenir la lutte contre le terrorisme au Sahel et de contribuer à instaurer la stabilité à long terme en appuyant le développement durable, le respect des droits de l’homme et le déploiement des services publics ».

Pour l’heure, ni les autorités de la Russie, encore moins celles du Mali n’ont confirmé ou infirmé l’arrivée de ces 500 soldats du groupe Wagner, dont les quinze pays regrettent la décision des autorités de transition malienne d’utiliser des fonds publics déjà limités pour rétribuer des mercenaires étrangers au lieu de soutenir les forces armées maliennes et les services publics au bénéfice du peuple malien.

Bamako / Amarana Maiga

Source: aa.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *