Les forces françaises annoncent avoir tué, au Niger, un dirigeant terroriste, Soumana Boura

Les Forces françaises de l’opération Barkhane ont annoncé, mardi, avoir neutralisé, au Niger, Soumana Boura, un des chefs de l’organisation dite « Etat Islamique au Grand Sahara (EIGS) », faisant partie également des auteurs de l’assassinat de huit personnes, dont six humanitaires français dans le parc de Kouré au Niger, le 9 août 2020, a annoncé l’état-major français dans un communiqué.

« Le 20 décembre 2021, au Niger, les forces françaises de l’opération Barkhane ont conduit une opération visant un chef de groupe de l’État islamique au Grand Sahara (EIGS). Au cours de cette opération, en étroite coordination avec les autorités nigériennes, la Force Barkhane a neutralisé Soumana Boura », peut-on lire dans le communiqué.

L’opération Barkhane précise avoir localisé Soumana Boura dans une zone sanctuaire de l’EIGS au nord de la ville de Tillabéri, puis formellement identifié et neutralisé par une frappe aérienne.

« Un groupe commando a ensuite été héliporté pour reconnaître et fouiller la zone de la frappe », a-t-elle ajouté.

Le document note que « Soumana Boura, présenté comme un chef de groupe de l’EIGS, dirigeait un groupe de plusieurs dizaines de combattants actifs de l’EIGS dans la zone de Gober Gourou et de Firo, dans l’ouest du Niger. Il faisait partie « du commando qui, sur ordre Abou Walid Sahraoui, neutralisé par la Force Barkhane en août 2020, a exécuté froidement 8 personnes, 6 Français et leurs 2 accompagnateurs nigériens, dans le parc de Kouré, au sud-est de Niamey ».

Et de préciser que  »Soumana avait filmé l’exécution et en avait assuré la médiatisation ».

Selon l’état-major, « cette neutralisation porte un nouveau coup majeur contre l’EIGS, enseigne de Daech au Sahel, qui a perdu plusieurs de ses cadres au cours des derniers mois ».

L’armée française rappelle « la neutralisation » au mois de juin, de Dadi Ould Chaib, chef de groupe plus connu sous le nom d’Abou Dardar et Sidi Ahmed Ould Mohamed alias Khattab al-Mauritani, capturés, tandis que Almahmoud Ag Baye alias Ikaray cadre l’EIGS a été neutralisé ainsi que Issa al-Sahraoui, Abou Abderahmane al-Sahraoui, et Adnan Abou Walid al-Sahroui.

Source : aa.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *