Echiquier politique : l’imam Mahmoud Dicko signe progressivement son retour

à la une Accueil Actualités Au Mali Flash infos Infos en continus Politique

Depuis qu’il a déclaré son retour dans la mosquée après le coup d’Etat et des incompréhensions avec certains membres du M5-RFP, l’imam Mahmoud Dicko se faisait rare sur la scène politico-religieuse. Cependant, ces derniers temps, il signe timidement son retour sur cette scène en multipliant des déclarations et des appels à la prière pour le Mali. Le dimanche 28 de ce mois il va animer une conférence de presse sur la situation du pays.

Depuis l’avènement de la démocratie en 1991, l’imam Mahmoud n’a jamais été loin du giron du pouvoir. Président du Haut conseil islamique pendant plusieurs années, il avait l’occasion de côtoyer les premiers responsables du pays et leur dire ses quatre vérités sans avoir à faire avec les hommes politiques. Ainsi, du Président de la République, ALPHA OUMAR KONARE, à feu AMADOU TOUMANI TOURE et IBRAHIM BOUBACAR KEITA, à chaque cérémonie de présentation de voeux annuelles au palais Présidentiel de Koulouba, il interpellait directement ses principaux interlocuteurs du jour sur la gouvernance, l’injustice la dépravation des mœurs, entre autres. Avec le HCI, l’imam avait toujours un rôle principal. Il était le passage obligé des gouvernants.

Après son départ de cette institution, l’imam de Badalabougou fait créer la CMAS qui sera présidé par son gendre, Issa Kaou N’Djim. C’est avec la CMAS qu’il s’est associé aux hommes politiques et à certains acteurs de la société civile pour créer le M5-RFP. Un regroupement qui va se donner pour mission de faire partir le régime démocratique d’IBK, même si cela n’était pas l’avis de l’imam. Après plusieurs manifestations dans la rue, le M5-RFP arrive à bout du régime d’IBK avec l’aide des militaires regroupés au sein du CNSP. Entre temps, des incompréhensions éclatent entre lui et le comité stratégique du M5-RFP. Le comité lui soupçonne d’être de connivence avec les militaires. C’est à la suite de ces incompréhensions qu’il a déclaré son retour dans la mosquée.

Toutefois, Mahmoud Dicko commence à sortir de l’ombre et s’affiche de plus en plus. En effet, de retour de la Mecque, Imam Dicko a publié un manifeste où il s’en est pris directement aux militaires. Tout récemment, il a appelé à une prière pour le pays qui sera suivi d’une conférence de presse le dimanche 28 novembre.

Par ailleurs, force est de constater que cette sortie de l’imam en cette période n’est un fruit du hasard. Elle intervient où des plaintes se multiplient contre la gestion des militaires. Il y a quelques jours le rapeur charismatique, Mylmo, a sorti une chanson qu’il a intitulée » Lettre à A G », au même moment, les syndicats annoncent des préavis de grèves à partir de cette semaine, la CEDEAO vient de publier une liste nominative des personnalités maliennes ciblées par des sanctions, le parti Parena a repris ses déclarations…

Quel est l’intention réelle de l’imam Mahmoud Dicko ? Difficile de répondre. Mais, on se rappelle qu’un lors d’une manifestation des religieux au Stade du 26 mars contre le code de la famille, il avait déclaré que « les religieux vont un jour s’installer à Koulouba ».

Moussa Doumbia

Last Updated on 23/11/2021 by Ousmane BALLO