60ème anniversaire du 1er saut au RCP : Hommage rendu aux anciens Commandos

Le 60ème anniversaire du 33ème Régiment des Commandos Parachutistes couplé à la cérémonie de commémoration de la date anniversaire du 1er saut malien, le 5 septembre 1961, a été célébrés le dimanche 5 septembre 2021 dans l’enceinte du camp para à Djicoroni. L’évènement riche en couleurs était placé sous la présidence de l’inspecteur en chef de l’Armée de Terre, le colonel Seydou Noumoutié Koné en présence du parrain de la journée, le colonel-major à la retraite Eloi Togo et de plusieurs anciens dudit Régiment.

Cette journée commémorative est un moment de communion, de fraternité et de cohésion entre les frères d’armes tous grades et tous corps confondus. Après avoir rendu un vibrant hommage aux hommes qui ont marqué l’histoire du RCP et aux plus hautes autorités pour leur concours dans le fonctionnement du régiment, le chef de corps du 33ème RCP, le lieutenant-colonel Moustapha Sangaré a rappelé que la vie des commandos parachutistes est contraire à une situation de tout repos‘’. La transcendance qui n’est autre que la capacité de dépasser ses limites, le qualifie. Et c’est dans l’adversité que l’homme d’exception se détermine et se révèle’’, va-t-il soutenu.

Selon le lieutenant-colonel Moustapha, nous devons forger notre armée en réalisant des victoires pour que survive la République. Ainsi, il a décerné une mention particulière au parrain de la cérémonie pour son apport considérable durant son passage au sein du 33ème RCP. Il précise que durant sept ans, de novembre 1996 à Août 2003, ce dernier en tant que chef de corps a contribué sans relâche à l’épanouissement du régiment

e premier responsable du Régiment Para soutient que le 33ème RCP ne manque d’ambitions. Il confie que son Régiment est passé de quatre à six compagnies par un arrêté du MDAC à la date du 30 mars 2021. ‘’ Aujourd’hui nous voyons grand. Pourquoi pas la perspective de voir un jour la brigade des commandos parachutistes ?’’, s’interroge-t-il ?

Pour sa part, le parrain de la journée s’est dit très honoré de faire le parrainage de cette cérémonie. Il se dit également émerveiller par les différentes démonstrations effectuées au cours de la journée. ‘’ Tout ce que j’ai vu, me réconforte à croire davantage au régiment para. La culture de l’excellence dans l’Armée passe par là. Si nos successeurs nous dépassent aujourd’hui, cela nous fait honneur. C’est pourquoi, j’invite la génération actuelle à inculquer, elle à son tour, la culture de l’excellence à la future génération pour le plus grand bien de notre Armée.

Les autres temps forts de cette journée sont entre autres le défilé militaire, le parcours du combattant, le saut para, la pose de la première pierre de la piscine d’entrainement, le dépôt de gerbe de fleur à la stèle dédiée aux morts, l’inauguration du centre d’entrainement des commandos parachutistes ADC Abdramane Traoré dit Djineblen, la réaction à l’embuscade.

ependant, il faut noter que le premier saut a été effectué le 5 septembre 1961 à Djicoroni Para par le capitaine Diby Syllas Diarra, suivi de son adjoint le lieutenant Amara Danfaga

Fama Ml

Source : L’Aube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *