Concours de la Polyphonie pour la paix : le Centre Soleil d’Afrique prime 12 artistes

Lancé en 2019 par le Centre Soleil d’Afrique, en partenariat avec l’association ‘’Écriture des Suds’’, le projet pour la consolidation de la paix dénommé ‘’Polyphonie pour la paix’’ a pris fin en mars 2021. Mais avant, douze artistes de quatre disciplines (photo, vidéo, peinture et écriture) avaient été sélectionnés et mis en compétition. Ces artistes ont été récompensés le jeudi 26 août 2021 au cours d’une cérémonie au sein du Centre Soleil d’Afrique, sis à l’ACI 2000.

Financé par l’Ambassade de la République fédérale d’Allemagne au Mali à travers GIZ et le fonds Donko ni Maaya, le projet ‘’Polyphonie pour la paix’’ est une initiative qui visait à offrir à la jeunesse malienne (artistes, étudiants et autodidactes) un cadre idéal d’expression à travers une série d’activités artistiques sur des thématiques relatives à la paix, à la réconciliation et au vivre ensemble.

Il s’agissait également d’éduquer et de sensibiliser le public à lire et à comprendre le langage de la création artistique afin de permettre aux jeunes d’apporter leur pierre à l’édification d’une paix durable.  Pour ce faire, le centre Soleil d’Afrique a regroupé dès le départ plusieurs jeunes des six communes du District de Bamako pour, d’une part, les initier aux différents modes artistiques et d’autres part, leur permettre d’exprimer leurs talents dans quatre disciplines qui étaient : la littérature, la photographie, la vidéo et la peinture. Ainsi, le 26 août 2021, trois photographes, trois peintres, trois vidéastes et trois auteurs ont reçu chacun une distinction de la part du Centre Soleil d’Afrique.

Selon le directeur du Centre Soleil d’Afrique, Hama Goro, l’objectif du projet était de former les jeunes artistes à améliorer leurs connaissances et compétences mais surtout de leur créer de nouvelles opportunités. « C’est un projet qui a eu plusieurs phases d’activités. Nous avons organisé des sessions de formation avec les jeunes dans le cadre de ce projet. Cependant, au moment de clôturer le projet, nous avions sélectionné douze artistes qui devaient concourir dans différentes disciplines. Enfin aujourd’hui, nous avons récompensé les trois meilleurs. Ce sont des matériels que nous avons donnés pour que cela puisse les aider dans leurs activités », a-t-il expliqué.

Assétou Koné est l’une des lauréates du concours. Elle sort deuxième dans la catégorie ‘’photo’’. Pour elle, ce prix n’est qu’un bonus. «Je dirai que le projet a été d’une grande importance pour moi. Il m’a permis d’apprendre beaucoup de choses dans le perfectionnement de mon talent et je ne peux pas ne pas saluer l’initiative et remercier tous les partenaires. Bien évidemment, aujourd’hui, les prix que nous avons reçus ne peuvent que nous réconforter davantage, mais le plus important pour moi, c’est la formation dont nous avons bénéficié », a-t-elle témoigné.

Amadou Kodio

Source : Ziré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *