Baccalauréat : des élèves et parents en colère à cause de l’absence de leurs noms sur les fiches

Deuxième jour du baccalauréat ce 24 août au Mali. Les épreuves ont démarré lundi 23 août pour trois jours. A ce stade, l’examen semble se dérouler dans la quiétude. Cependant, une vingtaine de candidats n’ont pas pu composer à Yanfolila. Ils n’ont pas leurs noms sur les fiches, affirment les autorités locales scolaires.

Plus de 20 candidats et leurs parents ont exprimé leur colère hier à Yanfolila, dans le sud du pays. Ces élèves n’avaient pas leurs noms sur les fiches. Pourtant, ils disent tous être des réguliers en classe. Le préfet du cercle serait intervenu pour tenter de trouver une solution. Cependant, ces élèves n’ont pas encore accès aux salles d’examen.

Au centre du Mali, beaucoup de candidats étaient absents à Douentza pour la première journée. L’information est donnée par le président du centre du groupe scolaire Joseph Yara. Il souligne qu’à part ces absences tout s’est bien déroulé hier dans sa zone.

A Tombouctou, au nord du Mali, rien d’anormal n’a été signalé à ce stade. Pour la zone d’Ansongo, la surveillance est assurée par des enseignants volontaires.

Retour au sud du Mali. À Banamba, région de Koulikoro, la surveillance est assurée par les enseignants des Medersas. Les forces de sécurité veillent au bon déroulement des examens. C’est ce qu’annoncent les autorités locales.

Certains candidats estiment aussi que les sujets de certaines épreuves n’ont pas été enseignés en classe.

Rappelons que pour cette session 2021, les candidats au Baccalauréat général sont estimés à plus de 182 000. Quant à ceux du Baccalauréat technique, ils sont 2.304.

Source: Studio Tamani