BAC 2021 : l’appel des autorités aux enseignants grévistes

Le Premier Ministre Choguel Kokalla Maiga, a lancé ce lundi (23/08/21) les épreuves écrites du Baccalauréat. C’était au groupe scolaire de Kalaban Coura ACI, en commune V du district de Bamako. Pour cette session, les candidats au Baccalauréat général sont estimés à plus de 182 mille. Quant à ceux du Baccalauréat technique, ils sont 2.304 candidats. Les autorités en charge de l’éducation assurent que toutes les dispositions sont prises pour le bon déroulement de cet examen.

« Votre avenir c’est vrai c’est Dieu qui l’a déjà tracé mais ça dépend aussi de ce que vous feriez pendant ces quelques jours ». C’est par ces conseils que lePremier ministre s’est adressé aux candidats, avant de procéder à l’ouverture de la première enveloppe. Choguel Kokalla Maîga a rappelé l’importance du baccalauréat, « À partir de cet examen, c’est en quelque sorte la porte de l’avenir qui s’ouvre pour les enfants. Cet examen leur sert de laisser-passer pour les universités, pour les grandes écoles, au Mali et à l’étranger », a souligné le chef du gouvernement qui a donné l’assurance que toutes les dispositions ont été prises pour la bonne tenue de cet examen. « Les forces de sécurité sont partout souvent invisible, souvent très visible », a-t-il-ajouté.
« Les épreuves ont débuté sur l’ensemble du territoire sans incident », a indiqué la ministre de l’éducation nationale Sidibé Dédéou Ousmane. Elle a appelé les enseignants grévistes à revenir à la table des négociations. « Ce que je vais dire à mes camarades enseignants, c’est de renouer le dialogue avec les autorités de la transition, pour qu’on trouve des solutions définitives parce qu’aujourd’hui, c’est de ça qu’il s’agit. Et ce pays-là, il faut tout faire pour qu’il sorte des difficultés actuelles » a martèlé la ministre de l’éducation.
Dans ce centre du groupe scolaire de Kalaban Coura ACI, les candidats composent tous en série Sciences Sociales. Ici si certains trouvent les premières épreuves abordables, d’autres affirment le contraire.
Il faut signaler que d’autres membres du gouvernement se sont rendus à l’intérieur du pays pour le démarrage du baccalauréat qui couronne les études secondaires.
Pendant ce temps, la direction du centre des examens et concours annonce des arrestations de personnes impliquées dans les fuites de sujets lors des examens du Brevet des techniciens et du DEF. La nouvelle est donnée par le directeur du centre des examens et concours. Mohamed Maïga rassure aussi que le Bac se passe bien partout.
Source : Studio Tamani