Mali: le rapport d’activités du premier semestre 2021 de l’ANASER apprécié par les administrateurs

Ce mercredi 18 Août 2021, s’est tenue la 21ème Session Ordinaire du Conseil d’Administration de l’Agence Nationale de la Sécurité Routière (ANASER). Au cours de cette Session, les administrateurs ont eu à examiner les projets de mise en œuvre des recommandations de la 20ème session ordinaire, le rapport d’activités au 30 juin 2021 et la situation d’exécution du budget au 30 juin 2021. C’était à la Direction générale de l’ANASER.

Cette 21ème session ordinaire du Conseil d’Administration était présidée par son président, le contrôleur Général de Police Brahima Diarra. C’était en présence de Mme Diadji Sacko, directrice générale de l’ANASER et de tous les administrateurs. Avant l’ouverture des travaux, une minute de silence a été observée en la mémoire des victimes de l’accident tragique survenu le 03 Août 2021 sur la Route Nationale (RN6) au niveau de Zambougou qui fait quarante un (41) morts.

Au cours de cette session, les administrateurs ont été invités à faire l’examen des projets de mise en œuvre des recommandations de la 20ème session ordinaire ; le rapport d’activités au 30 juin 2021 et la situation d’exécution du budget au 30 juin 2021. Ainsi, dans son intervention, le président du Conseil d’Administration, le contrôleur Général de Police Brahima Diarra, a félicité la ministre des Transports et des Infrastructures pour sa promptitude et sa célérité.

Selon lui, la ministre s’inscrit en droite ligne avec les visions du président de la transition, Col. Assimi Goita, en adoptant un projet de décret portant approbation de la Stratégie Nationale de Sécurité Routière 2021-2030 assorti d’un plan d’action gouvernementale 2021-2025 afin de lutter efficacement contre l’insécurité routière qui est un véritable enjeux de l’heure.

A lire aussi..

Effectivité du contrôle routier conjoint : la directrice de l’ANASER sur le terrain pour s’en assurer

Parlant de l’état de mise en œuvre des activités du 1er semestre  2021, le Contrôleur Général de la police estime que sur quarante une (41) activités programmées, quatre (04) ont été totalement exécutées, soit un taux de 8,%; dix-huit (18) partiellement exécutées, soit un taux de 37% et vingt-sept (27) n’ont pas encore été exécutées, soit un taux de 55%. «Ce faible taux s’explique par la pandémie du Covid-19 et les problèmes socio-sécuritaires récurrents qui ont négativement impacté la liberté de circulation des populations », précise-t-il.

Quant aux recettes, le contrôleur Général de Police Brahima Diarra estime qu’en 30 juin 2021, les ressources ont été réalisées à hauteur de 1 386 437 036 FCFA sur une prévision annuelle de 2 270 675 000 de FCFA, soit un taux de réalisation de 61.06% contre un taux de 49.47% à la même période en 2020.

Le nombre d’accident grimpe !

Selon le président du Conseil d’Administration, le premier semestre 2021 a permis d’organiser l’atelier de validation des statistiques d’accidents de la circulation routière au titre de l’année 2020. Il ressort de cette validation, 9309 cas d’accidents avec 8231 blessés et 622 tués. « Pour rappel, l’année 2019 a enregistré 8 935 cas d’accidents pour 7 797 blessés et 663 tués. Si le nombre de tués sur la route en 2020 a baissé par rapport à 2019, on constate que le nombre d’accidents et de blessés a augmenté. Vous comprendrez donc aisément que les accidents de la route restent un grave problème de santé publique. Toutes les tranches d’âge et tous les sexes sont concernés par ce fléau. Mais, la tranche d’âge la plus touchée, selon les statistiques, reste la jeunesse, c’est-à-dire celle dont l’âge est compris entre 16 et 25 ans avec une proportion de 66,40% chez les hommes et 33,59% chez les  femmes », souligne-t-il.

Pour sa part, la directrice de l’Agence Nationale pour la Sécurité Routière, Mme Diadji Sacko, a mis l’accent sur la sensibilisation, mission principale de l’ANASER, afin d’inciter les usagers au respect des codes de la route, le port de casque et la limitation de vitesse.

Amadou Kodio /Afrikinfos-mali