Boubou militant de l’Urd et de l’Adema à la fois …

Où milite réellement l’ancien Premier ministre Boubou Cissé ? Cette question n’est apparemment pas tranchée par la seule officialisation de son adhésion à l’Union pour la République et la Démocratie où il a été accueilli en grande pompe dans la Venise malienne.  L’événement fait suite, en effet, à l’inscription de Boubou Cissé dans les registres Urd de Djenné, une localité où il est également réclamé par une autre formation politique. Il s’agit de l’Adema-Pasj, l’autre famille politique à laquelle il est lié par le nombril et dont les responsables locaux jurent en mettant le doigt au feu que l’ancien Premier ministre était devenu Abeille avant d’atterrir à l’Urd. Ils en veulent pour prouve également les démarches engagées par plusieurs hauts responsables auprès du directoire de la Ruche pour préparer le terrain à son acceptation par le CE, en mettant en avant les rapports naturels qu’entretient Boubou Cissé avec le PASJ, à travers notamment le parcours militant de son père. L’ancien chef du Gouvernement jouerait-il l’entre-deux-chaises dans la perspective d’une jonctions des deux familles politiques pour les besoins de sa cause électoraliste ? Ce serait en tout cas une posture à double tranchant au regard de la montagne d’adversités à laquelle se heurte déjà son arrivée à l’Urd…

…Quid d’Igor Diarra aussi ?

Le plus sérieux adversaire de Boubou Cissé, Igor Diarra, saura-t-il en tirer le maximum de profit ? La question taraude forcément au sein de l’ancienne locomotive de l’opposition où la bataille de leadership fait rage entre les deux nouveaux arrivants. À un point tel que la moindre brèche d’un camp est susceptible d’exploitation par un autre. Pas exclu, en définitive, que la double appartenance de Boubou Cissé soit agitée par les partisans de son principal adversaire. Sauf que ceux du camp opposé n’en manquent pas également et pourrait attendre de pied ferme pour riposter à leur tour avec d’autres arguments. Il s’agit de l’admission de l’ancien ministre de lEconomie et Finances, Mamadou Igor Diarra, comme militant de l’Urd. En effet, dans le camp d’en face, il se susurre avec beaucoup d’insistance qu’Igor Diarra, à la différence de Boubou Cissé, n’est pas encore membre de la famille politique de Feu Soumaïla Cissé. Pour ce faire, explique-t-on, la dissolution de mouvement et son absorption par l’Urd ne suffiraient pas. La démarche devrait s’accompagner d’une formalisation de l’adhésion de ses membres dans leurs localités respectives.

Source : Le Témoin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *