Haut conseil islamique : la démission d’un membre crée la polémique

Le Pr Cheick Yakoub Doucouré membre du bureau des Uléma du Haut conseil islamique a démissionné. Dans la lettre adressée au président de l’organisation islamique, en date du 30 juillet 2021, le religieux explique que c’est « pour protester contre l’agression d’un imam prêcheur». Et face au silence du Haut Conseil islamique sur cette agression le Pr. Doucouré a décidé de claquer la porte. Des observateurs préviennent que cette démission pourrait impacter la stabilité du Haut conseil islamique.

Le bureau des Uléma confirme avoir reçu ladite lettre de démission et l’a remis à qui de droit, selon ses responsables. Ces derniers ajoutent qu’une réunion extraordinaire sur la question est prévue demain samedi 07 août 2021. « Cheick Yacoub Doucouré nous a effectivement envoyé sa lettre de démission du bureau des ULEMA. Il y a évoqué le fait de tension que l’on constate présentement dans la communauté musulmane. Sur la question, des pourparlers sont en cours » dit Dr Seid Baba Sylla, président du bureau des Uléma au conseil islamique du Mali.
Pour le sociologue Aly Tounkara, cette démission n’est pas à négliger, car elle pourrait provoquer des remous au sein du Haut conseil islamique. « Dans l’orthodoxie musulmane, Cheick Youcoub Doucouré reste quand-même un savant musulman. Sa démission pourrait amener le HCI à assister à ses propres funérailles » prévient le sociologue. « Il n’y a rien d’étonnant que dans les jours ou les semaines à venir que le Haut conseil islamique éclate » poursuit-il.
En attendant, le bureau du Haut Conseil islamique du Mali dément les rumeurs faisant état d’une menace de démission de son président, Ousmane chérif Madani haïdara guide religieux des ançar.

Source : Studio Tamani