Echanges sur le rôle des médias et réseaux sociaux dans le processus électoral : l’UJRM honore la rencontre de sa présence à travers Amadou Kodio

à la une Actualités Au Mali Flash infos Infos en continus Société

Du 1er au 02 juillet 2021, s’est tenue à la Maison de la Presse, une session de formation sur ‘’Le rôle des médias et réseaux sociaux pour le bon déroulement du processus électoral au Mali’’. Un atelier organisé par le ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation en collaboration avec la MINUSMA auquel a pris part Amadou Kodio, rédacteur en chef au groupe ZIMA (Ziré-Médias-Afrik), au compte de l’Union des Journalistes-Reporters du Mali (UJRM) dont il est le secrétaire à la communication. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, le lieutenant-colonel Abdoulaye Maïga.

Officiellement lancée il y a juste deux semaines, l’Union des Journalistes-Reporters du Mali (UJRM) fait désormais partie des organisations qui comptent dans le panorama médiatique du Mali. Composé essentiellement de jeunes, elle est une association nationale des Reporters du Mali dont l’objectif est de promouvoir et protéger les journalistes. C’est dans ce cadre qu’elle a été invitée par le ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation pour prendre part à cette session de formation sur le rôle des médias et réseaux sociaux dans le bon déroulement du processus électoral au Mali.

Ainsi pendant deux jours, c’est le secrétaire à la communication, Amadou Kodio, qui eu l’immense responsabilité de représenter l’UJRM à cet atelier. « Nous avons ainsi découvert à travers les différents facilitateurs et exposants, les enjeux autour du processus électoral en cette période de transition ; les différents scrutins et l’état des préparatifs au niveau du ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation. Aussi, le rôle et l’impact des médias dans la réussite du processus électoral (éthique, déontologie et lois) et la gestion de l’impact des réseaux sociaux dans le processus électoral ont été bien ficelés durant ces deux jours de rencontre », a souligné Amadou Kodio

Ensuite, les participants ont échangé sur la mise en place d’un code éthique spécifique au processus électoral à venir. C’est un code qui contient huit points que les journalistes et les acteurs des réseaux sociaux se sont engagés à respecter dans les traitements d’informations pendant le processus électoral.

Aussi, à l’issue de l’atelier, les participants ont-ils formulé douze recommandations, dont entre autres, une meilleure appropriation de la loi électorale ; une meilleure appropriation du mandat de la MINUSMA ; une meilleure accessibilité aux informations, etc.

Daouda Arama

Source : Ziré