Gouvernement Chogue : Mme Diéminatou Sangaré, une valeur sûre au ministère de la santé

C’est la directrice générale de la Caisse Malienne de Sécurité Sociale (CMSS), Mme Diéminatou Sangaré, qui prend désormais la destinée du Département de la Santé et du Développement Social. C’est une valeur sûre qui pourra faire bouger les lignes dans le secteur de la santé.

Fraichement  nommée à la tête du ministère de la Santé et du Développement Social dans le gouvernement de Choguel Kokalla Maïga, Mme Diéminatou Sangaré avait  initié et réalisé  de grandes réformes au niveau de la caisse malienne de sécurité sociale (CMSS) durant les deux ans à la tête. Avec son expérience en système d’information de la protection sociale, cette informaticienne  est celle qui a mis en place  la carte biométrique AMO. Sachant la tâche ardue et semée d’embûches, nul doute  que la nouvelle ministre de la Santé et du Développement Social saura  bien se préparer  à affronter les nombreux défis qui assaillent sa nouvelle structure. Ayant assumée plusieurs  hautes fonctions au sein du département qu’elle est appelée à diriger depuis le 11 Juin 2021, la nouvelle locatrice connait bien  les défis qui l’attendent. Connue pour sa  rigueur, elle est habituée aux challenges. Diamy, comme  l’appelle affectueusement ses proches,  sait travailler sous pression avec un sens élevé de l’anticipation et du travail bien exécuté.

Détentrice d’un diplôme d’ingénieur économiste, spécialisée dans les systèmes d’information, obtenu à l’institut d’ingénieur économistes de Leningrad (actuelle université d’Etat de saint Petersburg), Mme Dieminatou SANGARE a choisi d’évoluer dans la protection sociale. La cinquantaine révolue, Mme le ministre est une femme très simple qui n’envie ni l’or, ni les beaux basins, ni les festivités. Elle a décidé de se consacrer à la religion, à sa famille et à son travail. Généreuse, elle l’ai au-delà d’être sociable et très pieuse.

On retiendra  aussi du parcours  académique de la nouvelle ministre, un passage remarqué au centre ivoirien de formation des Cadres de la Sécurités Sociale (CIFOCSS) ou elle est sortie major de la 11ème promotion du cycle des cadres  supérieurs de Sécurité Sociale. Cette  performance qui l’a rendue éligible au second cycle de cette formation à l’école normale supérieure de Sécurité Sociale de Saint-Etienne en France. Là aussi, elle honore le Mali en sortant major  de sa promotion. En outre,  elle renforça ses capacités de gestionnaire d’organisme de protection sociale au cours des différents séminaires organisés par l’Association Internationale de la Sécurité Sociale (AISS), le centre régional africain de droit du travail (CRADAT, à Yaoundé au Cameroun), la CIPRES. Par ailleurs, elle a effectué des stages dans le domaine de la sécurité sociale à la mutualité sociale agricole (MSA) de Reims en France,  à la caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS) de Côte d’Ivoire.

Pour ce qui concerne  sa vie professionnelle, elle fit  ses débuts à l’INPS où elle a occupé la fonction de chef au service de l’informatique et de la statistique, puis mit son expertise au service de la CANAM comme directrice du système d’information avant d’être nommée  Directrice Générale de la CMSS  en 2019. Enfin, le 11 juin 2021, elle est nommée ministre de la Santé et du Développement social.

Ismaêl Traoré avec le service de Communication et des Relations     Publiques/CMSS  

Source : Ziré