Abdoulaye Hama Traoré, tradipraticien : «Je soigne la folie et chasse les mauvais esprits »

Présent au Mali et en Côte d’Ivoire, Abdoulaye Hama Traoré, un tradipraticien, président de l’ONG Kondi en Côte d’Ivoire et président de l’Association Démèton de Djicoroni Para (ADDP) au Mali, se dit capable de soigner la folie et de chasser les mauvais esprits. « Par la grâce de Dieu, je soigne la folie et chasse les mauvais esprits », nous a-t-il confié le 5 mars 2021 au siège de son ONG, sis aux Halls de Bamako, magasin n° 61.

Pour ce grand tradipraticien, en dehors de  la volonté de Dieu, toutes les autres maladies sont guérissables. Orthopédiste et traumatologue très qualifié, Abdoulaye Hama Traoré fait ses traitements avec des médicaments cent pour cent traditionnels et de manière miraculeuse. « Moi Abdoulaye Hama Traoré, je traite les dos cassés, les main et les pieds cassés, bref tous les os de la personne humaine. Je traite et la personne se relève sur le champ. C’est un don de Dieu avec lequel je fais beaucoup de miracles ici au Mali comme en Côte d’Ivoire. »

L’argent généré de ces traitements, Abdoulaye Hama Traoré affirme l’utiliser dans des actions sociales pour accompagner les personnes démunies et former les jeunes diplômés sans emploi. «Tous les jeunes diplômés qui n’ont pas d’emploi et qui ont des charges sociales, par exemple les femmes, je les fais venir à l’ONG et les forme en informatique, en secrétariat et en d’autres domaines pouvant les outiller et les favoriser non seulement sur le marché de l’emploi et même pour qu’elles puissent mener leurs propres activités génératrices de revenus. Aussi pendant toute la formation, chacune des jeunes dames gagne deux mille francs CFA (2000F CFA) par jour. »

Aussi chaque premier vendredi du mois, Abdoulaye Hama Traoré fait une remise de dons à ceux et à celles qu’il a soignés. La troisième remise, tenue ce vendredi 5 mars 2021, a concerné plus d’une vingtaine de personnes. Ainsi à travers des tirages au sort et des offres directes, le tradipraticien a remis plusieurs cadeaux à ses invités du jour. Les dons étaient composés, entre autres, de pagnes, de sucre, de riz, d’’huile, de savon, de lait…

Ismaël Traoré

Source : Ziré