Centre de recherche et de lutte contre la drépanocytose : de bons résultats malgré les crises

Le Centre de recherche et de lutte contre la drépanocytose (Crld) a tenu, le mardi 2 février dernier, la 19ème session ordinaire de son Conseil d’administration. Un évènement qui a eu lieu en présence du conseiller technique du ministère en charge de la Santé, Dr Sékou O Dembélé, du directeur général du Crld, Pr Mounirou Baby, ainsi que l’ensemble des administrateurs. A l’ordre du jour : L’examen et adoption du procès-verbal de la 18ème session ordinaire ; l’examen et adoption du rapport d’activité de 2020 ; l’examen et adoption du projet de budget de 2021.

S’agissant du bilan des activités, le Crld a enregistré des réalisations qui sont celles attendues, malgré les contraintes liées à la survenue de la pandémie à Covid-19 d’une part et d’autre part le faible niveau des activités consécutif aux grèves au cours de l’exercice budgétaire 2020, le bilan dudit exercice est reluisant… « Le budget 2020 a été approuvé en recettes et en dépenses à la somme 1 ,353 milliards F CFA. Le fort taux de réalisation des recettes à 98% a permis entre autres : la poursuite des travaux d’extension et d’équipement du Centre à travers la construction d’un bâtiment R+1, la construction d’un magasin, le pavage de la devanture du centre et l’installation de lampadaires aux alentours du Centre ; l’accès aux soins spécifiques drépanocytaires ; la formation initiale et continue des cadres du Centre et l’exécution des protocoles de recherche », a affirmé Pr Mounirou Baby.

L’appui du Département de la Santé et du développement social, ajoute le directeur du Crld, à travers un mandat de délégation et la mise à disposition d’intrants Covid-19. Dans le cadre de la prévention et de la lutte contre la pandémie à Covid-19, depuis le diagnostic du premier cas au Mali, le Centre de recherche et de lutte contre la drépanocytose (Crld) en collaboration avec l’Association malienne de lutte contre la drépanocytose (Amlud) et avec l’appui de la Direction générale de la santé et de l’hygiène publique, a édicté des consignes à l’endroit du personnel du Crld, des malades et des leurs familles d’une part, et des centres de prise en charge des malades Covid-19 d’autre part. « Le Crld a mis à disposition de tous les centres de prise en charge de la Covid-19 des guides de prise en charge de la drépanocytose et deux médecins référents ont été identifiés ç cet effet. Deux salles d’isolement ont été aménagées pour les malades drépanocytaires suspects et un comité de crise pour la gestion des catastrophes et épidémies a créé », a-t-il indiqué. Avant de souligne que malgré les résultats satisfaisants enregistrés au cours de l’exercice écoulé, le Centre reste confronté à certaines difficultés qui ont pour noms : la faible capacité d’accueil, l’insuffisance de financement de paiement des forfaits par les malades, la non opérationnalité des prises en charge en relai par les autres structures des services de santé, la pérennité du maintien de plus de 50% de l’effectif du Centre qui émargent sur les ressources propres et les fonds des partenaires…

Par ailleurs, le directeur du Crld a souligné que le projet de budget du Centre qu’ils soumettent à examen au cours de cette session s’équilibre en recette et en dépenses à la somme de 1,087 milliards F CFA contre 1,353 milliards F CFA en 2020 soit une réduction de 19,66% : « Cette réduction s’explique essentiellement par le montant alloué sur le BSI en 2020 pour la prise en charge des travaux d’extension du Centre. Les partenaires contribuent à ce budget à hauteur de 188,138 millions F CFA soit 17% ».

Le président du conseil, Dr Sékou Oumar Dembélé, a déclaré que dans le cadre de la décentralisation de la prise en charge de la drépanocytose en milieu rural, en partenariat avec l’ONG Santé Sud Mali et l’Association malienne de lutte contre la drépanocytose (Amlud), 27 médecins de CSRef et CSCOm de régions du Mali ont été formés sur la prise en charge de la drépanocytose ainsi que 27 techniciens de laboratoire sur le diagnostic biologique. «  Dans le domaine de la recherche, trois études multicentriques ont été bouclées et quatre protocoles de recherche ont développés. En matière de communication pour le changement social et de comportement, le Centre en partenariat avec l’Amlud a, au cours de l’année 2020 intensifié les activités de communication et de sensibilisation à travers d’une part, différent canaux (télé, radios, presse écrite) et d’autre part la célébration des journées africaine et internationale de la drépanocytose », a-t-il fait savoir. Et d’ajouter : « Outre l’appui constant de l’Etat malien, le Crld est heureux de bénéficier d’un accompagnement de la Fondation Pierre Fabre et la DCI de la Principauté de Monaco… ».

Mohamed Sylla

Source : L’Aube