Mali : la troisième édition des journées nationales du riz tient ses promesses

La troisième édition des journées nationales du riz organisées par IFRIZ-MALI (Interprofession de la Filière Riz au Mali), a été célébrée cette année au Mémorial Modibo Keita, du 19 au 21 décembre 2020. C’était en présence du Ministre du Commerce, de l’industrie et de l’investissement, Harouna Niang, représentant du ministre de l’agriculture, du Président de l’Interprofession de la Filière Riz au Mali, Falily Boly, du Représentant du Commissaire à la Sécurité Alimentaire, des représentants des Partenaires Techniques et Financiers, des visiteurs venus nombreux ainsi que tous les acteurs de la filière riz au Mali.

La troisième édition des journées nationales du riz célébrée cette année au Mémorial Modibo Keita, du 19 au 21 décembre 2020, a tenu toutes ses promesses. Plus de 5.000 visiteurs, des centaines de stands où sont exposés le savoir-faire, MADE IN MALI en matière du riz et de la transformation du riz, des machines agricoles de dernière génération (moulins, moissonneuse-batteuse, sarcleuse…) et des acteurs de la filière riz: producteurs, transformateurs, commerçants, transporteurs, ont répondu présents à ce grand rendez-vous de la découverte de la réalité cachée du riz au Mali.

Le thème choisi

Le thème choisi pour cette troisième édition est : « Renforcement opérationnel de l’IFRIZ par l’assistance technique de l’UE et la promotion du riz étuvé ». C’est autour de ce thème que des conférences-débats ainsi que des cadres d’informations du public sur les acquis majeurs de la filière riz et les enjeux actuels ont été organisés.

Pour le Président de L’IFRIZ, Falily Boly, « Par ce thème, il s’agit pour L’IFRIZ (Interprofession de la Filière Riz au Mali) d’annoncer officiellement l’installation et le démarrage de l’AT-IFRIZ aux différentes parties concernées (actrices et acteurs de la filière riz, PTF impliquées dans l’appui à la filière, les ministères impliqués ou qui le seront dans le cadre de l’AT, le public malien.) et assurer la visibilité de L’IFRIZ, de L’AT-IFRIZ et la coopération entre l’UE et le Mali. En ce qui concerne le riz étuvé, c’est une chaîne de valeurs en constante croissance et qui est surtout le fait des femmes. Il s’agit pour L’IFRIZ de faire connaître les bienfaits nutritionnels et culinaires du riz étuvé et de le rapprocher des consommateurs ».

Historique de l’IFRIZ

Selon son Président Falily Boly, IFRIZ est née en 2016, grâce aux efforts conjugués du gouvernement, des partenaires et de la grande volonté des actrices et acteurs de la filière riz, avec l’appui de la Direction Nationale de l’Agriculture. Il avait fallu mettre en place d’abord, une faîtière nationale des commerçants du riz du Mali (ANACORIZ), une faîtière nationale des transformateurs, l’association nationale des transformateurs du riz (ANTR), pour ainsi rejoindre la faîtière des producteurs et la plateforme nationale des producteurs (PNPR).

La mission de l’IFRIZ

A sa création, dit-il, IFRIZ s’est assignée plusieurs missions dont : l’organisation du marché du riz : écouler la production à des prix stables, en fonction d’objectifs négociés en termes de gestion de l’offre, de partage de la valeur ajoutée, mais aussi de qualité et de régularité de l’approvisionnement; améliorer les relations sociopolitiques entre les différents métiers de la filière: producteurs, transformateurs, commerçants, transporteur ; faciliter les relations entre les acteurs et les pouvoirs publics et influencer les politiques publiques dans un sens favorable au développement de la filière riz et des consommateurs.

L’assurance du gouvernement

Pour le Ministre du Commerce, de l’industrie et de l’investissement, Harouna Niang, qui a représenté le Ministre de l’agriculture à ces journées nationales du riz, a rassuré tous les acteurs de la ferme détermination du gouvernement et de son département à accompagner la filière riz dans l’atteinte de ses objectifs. Le ministre Harouna Niang  ajoute: «Pour ma part, je vous donne l’assurance que mon département ne ménagera aucun effort pour faciliter et veiller à l’exécution du projet de l’assistance technique en vue des objectifs vises.»

Pépin Narcisse LOTI / Afrikinfos-Mali