Baccalauréat 2020 au Mali : 136 836 candidats composent devant 10 987 surveillants

Les épreuves du baccalauréat 2020 ont démarré le lundi 19 octobre 2020 sur toute l’étendue du territoire national, à l’exception de la région deTaoudéni. Après le scandale de la fuite des sujets du DEF, le ministre de l’Éducation nationale, le Pr Doulaye KONATE, promet cette fois-ci la tolérance zéro pour les agents et surveillants indélicats.

Le lancement officiel des épreuves à lieu le 19 octobre 2020au lycée Abdoul Karim Camara dit Cabral de Ségou par le ministre de l’éducation nationale, Pr Doulaye Konaté. Au même moment, dans la capitale du Méguetan, c’est son homologue de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme, Mme Kadiatou Konaré, qui a procédé à l’ouverture de l’enveloppe pour la première épreuve de la journée au lycée Dioba Diarra de Koulikoro.Pour cette session 2020, ils sont au total 136 836 candidats répartis entre 313 centres d’examens à la conquête du précieux sésame.

Au lendemain des épreuves du DEF qui ont été marquées par des fuites desujets, les autorités entendent combattre énergiquement la fraude qui a tendance à s’installer dans le déroulement de nos examens.

C’est dans ce cadre que le ministre de l’Éducation nationale, Pr Doulaye Konaté, après avoir été reçu en audience par Bah N’Daw, le président de la Transition, à Koulouba, a annoncé l’ouverture d’une enquête.

« Noussommes affligés par le fait que des fraudes ont caractérisé le déroulement des épreuves du DEF de cette année. Des sujets ont été perçus sur différents réseaux sociaux », a confirmé le ministre de l’Éducation nationale.

Mais ce qui est inquiétant, c’est l’échelle que la fraude a prise cette fois-ci. Ce qui nous interroge et nous interpelle », a-t-il expliqué. « Ceuxqui s’adonnent à cette pratique répondront devant la justice, une fois démasqués », a-t-il mis en garde.

Au lendemain du scandale, il a rencontré les responsables des structures en charge des examens et concours pour faire un diagnostic complet de la situation du DEF. Pour les épreuves du BAC, il les a invités à veiller sur tous les aspects du règlement des examens,

Les candidats composeront dans 5 473 salles d’examens sous le regard vigilant de 10 987 surveillants.

Voici le tableau par Académie

Bamako Rive droite : nombre de candidats, 29 700 ; nombre centres, 50 ; nombre de salles, 1 188 ; nombre de surveillants, 2 378.

Bamako Rive gauche : nombre de candidats, 28 492 ; nombre de centres, 52 ; nombre de salles, 1188 ; nombre de surveillants, 2 281.

Bougouni : nombre de candidats, 3 143 ; nombre de centres, 7 ; nombre de salles, 126 ; nombre de surveillants, 253

Dioïla :nombre de candidats, 1 971 ; nombre de centres, 7 ; nombre de salles, 79 ; nombre de surveillants, 160.

Douentza : nombre de candidats, 3 341 ; nombre de centres, 11 ; nombre de salles, 134 ; nombre de surveillants, 269.

Gao :nombre de candidats, 2 636 ; nombre de centres, 6 ; nombre de salles, 105 ; nombre de surveillants, 213.

Kati :nombre de candidats, 22 012 ; nombre de centres, 56 ; nombre de salles, 880 ; nombre de surveillants, 1 763.

Kayes : nombre de candidats, 3 545 ; nombre de centres, 9 ;

nombre de salles, 142 ; nombre de surveillants, 286.

Kidal : nombre de candidats,

344 ; nombre de centres, 1 ; nombre de salles, 14 ; nombre de surveillants, 30.

Kita :nombre de candidats, 2 222 ; nombre de centres, 7 ;

nombre de salles, 89 ; nombre de surveillants, 180.

Koulikoro :nombre de candidats, 2 155 ; nombre de centres, 9 ; nombre de salles, 86 ; nombre de surveillants, 174.

Koutiala :nombre de candidats, 6 962 nombre de centres, 18 ;

nombre de salles, 278 ; nombre de surveillants, 559.

Ménaka :nombre de candidats, 913 ; nombre de centres, 1 ; nombre de salles, 37 ; nombre de surveillants, 75.

Mopti : nombre de candidats, 4 620 ; nombre de centres, 12 ;

nombre de salles, 185 ; nombre de surveillants, 372.

Nioro : nombre de candidats, 536 ; nombre de centres, 2 ; nombre de salles, 21 ; nombre de surveillants, 45.

San :nombre de candidats, 4 074 ; nombre de centres, 15 ;

nombre de salles, 163 ; nombre de surveillants, 328.

Ségou :nombre de candidats, 5 958 ; nombre de centres, 16 ;

nombre de salles, 238 ; nombre de surveillants, 479.

Sikasso :nombre de candidats, 11 752 ; nombre de centres, 26 ;

nombre de salles, 470 ; nombre de surveillants, 942.

Taoudénit :nombre de candidats, 0 ; nombre de centres, 0 ; nombre de salles, 0 ; nombre de surveillants, 0.

Tombouctou :nombre de candidats, 2 310 ; nombre de centres, 7 ; nombre de salles, 92 ; nombre de surveillants, 187.

Bassikourou :nombre de candidats, 150 ; nombre de centres, 1  ; nombre de salles, 6 ; nombre de surveillants, 14.

A O

Source : Ziré