Mali : la Banque Mondiale mobilise près de 13 milliards de F CFA pour le projet d’intervention d’urgence Covid-19

L’Hôtel Radisson Blu a abrité ce jeudi 18 juin 2020, les travaux de la première session du Comité national de pilotage du projet d’intervention d’urgence Covis-19 Mali. Financé par la Banque Mondiale, à travers l’Association internationale de développement (IDA), à hauteur de 25,8 millions de dollars US (environs 13 milliards de F CFA) dont la moitié en don et l’autre moitié en crédit, ce projet vise aider le Mali à faire face au coronavirus.

L’ouverture des travaux de cette première session était présidée par le représentant du ministre en charge de la santé, Mohamed KOUYATE, en présence du coordinateur du Projet d’intervention d’urgence Covid-19 au Mali,
Amadou Aly SANGHO, des autres membres du Comité national de pilotage.

La présente rencontre a permis aux participants d’apprécier les activités planifiées dans le PTBA 2020, mais aussi le manuel et procédures du projet et de faire des propositions de recommandations visant à avoir un PTBA réaliste.

A travers ce projet, il s’agit, pour le Gouvernement et ses partenaires, de limiter la transmission interhumaine, de garantir aux patients les tests de dépistage, le traitement et les soins nécessaires. Il s’agit aussi d’isoler et de soigner les patients à un stade précoce.

Selon les initiateurs de cette rencontre, la pandémie COVID-19 est la crise sanitaire mondiale de notre époque et le plus grand défi auquel nous ayons été confrontés depuis la Seconde Guerre mondiale. Pour faire face à cette maladie, le Comité national de pilotage à travers son projet d’intervention d’urgence Covid-19 au Mali a décidé de mettre fin par voie et moyen à la maladie coronavirus.

Dans son intervention, le coordinateur du projet Amadou Aly SANGHO, a rappelé que cette session s’inscrit dans la continuité de l’atelier d’élaboration du plan annuel budgétaire 2020, lequel s’est tenu dans une démarche inclusive et participative et qui a réuni tous les acteurs et partenaire de mise en œuvre dudit projet.

Selon lui, le fonds débloqué par les partenaires, particulièrement la Banque Mondiale, permettra de renforcer les capacités des laboratoires au niveau régional sur le plan sanitaire. De nos jours, a-t-il fait savoir, le Mali n’a que quatre laboratoires de dépistage du COVID-19. Mais avec ce fonds, le projet envisage, dit-il, d’augmenter à dix pour la prise en charge des malades du Covid-19. En ce qui concerne les ressources humaines au niveau des centres de traitement, des recrutements seront lancés dans les jours à venir. Pour les tests du covid-19 plus de 80 000 tests ont été commandés et seront bientôt livrés.

«Avec ce projet, tous les dispositions sont prises pour lutter efficacement contre la pandémie de la maladie. Nous demandons aux population d’être vigilent tout tant en respectant les mesures barrières », a-t-il conseillé.
Pour sa part, le représentant du ministre en charge de la santé, Dr Mohamed Kouyaté, il a souligné qu’il existe de nos jour, plus de 8 millions patients infectés à la maladie Covid-19 dont 452 760 décès dans le monde.
En ce qui concerne notre pays à la date du 17 juin, il a enregistré plus de 1 800 cas, 107 décès et environs 1 168 patients guéri.

Face à cette pandémie de la maladie avec son lot d’impact socioéconomique et politique, le Mali a bénéficié un financement de la Banque mondiale d’environs 25, 8 millions de dollars afin de renforcer nos systèmes de surveillances veille sanitaire, nos capacités en ressources humaines, la gouvernance, et l’équité à tous les niveaux de la pyramide sanitaire.

Abdoulaye OUATTARA/ Afrikinfos-Mali