Ramadan et Pénurie d’eau : l’opération salvatrice de la jeunesse de Gao

Le conseil communal de la jeunesse de Gao a entamé une campagne de distribution d’eau aux populations en détresse de la pénurie d’eau de la commune urbaine de ladite ville. Cette opération a bénéficié du soutien logistique du Maire de Gao et de la protection civile. Après 10 jours, l’équipe de distribution du conseil communal de la jeunesse a reçu ce mercredi 6 mai 2020 la visite des autorités communales et de la hiérarchie de la protection civile de la ville. Apres évaluation, il a été décidé de poursuivre l’initiative jusqu’à la fin du mois de Ramadan.

Depuis le début du mois de carême, le conseil communal de la jeunesse de Gao mène une véritable opération d’assistance à la population en détresse. Sous le poids des crises sécuritaires, sanitaires, économiques et politiques depuis quelques années, ces personnes ne savent plus à quel saint se vouer.

Se sentant fortement interpelé par la situation, le conseil communal de la jeunesse locale, sous la direction de l’infatigable Sidi CISSE, a décidé d’apporter sa pierre à travers une véritable campagne de distribution gratuite d’eau potable. Cette opération de distribution d’eau potable concerne tous les quartiers de la commune urbaine de Gao.

À ce jour, l’opération a permis à des milliers de personnes de bénéficier de la denrée rare surtout en cette période de décru où la SOMAGEP penne à ravitailler correctement les usages. Ce choix de la jeunesse de Gao est une leçon pour les autres localités du pays qui sont en train de mettre le feu pour des raisons politiques. Contrairement à eux, la jeunesse de la Cité des Askia opte pour le combat pour l’amélioration des conditions de vies de leur population. Sous le leadership de l’infatigable Sidi O. Cissé, un jeune qui a toujours su répondre au bon moment, et qui a toujours lutté pour l’intérêt général de la jeunesse.

Pour la bonne marche de cette grande opération, le conseil communal est appuyé par le maire de la commune urbaine de Gao, Daka Boubacar TRAORE, et la direction régionale de la protection civile de Gao. En plus de l’eau, d’autres secteurs seront concernés par l’assistance salutaire de la jeunesse de Gao.

Abdoulaye OUATTARA / Afrikinfos-Mali