15 octobre: le Mali célèbre la femme rurale

Le Mali a célébré ce jeudi 15 octobre 2020, conjointement la journée internationale de la femme rurale (JIFR) et la journée mondiale de l’alimentation (JIMA), respectivement sous les thèmes :«Femme et chaine de valeur des produits locaux dans le contexte de la COVID-19 : Enjeux et défis » et «Cultiver, nourrir, préserver. Ensemble, agir pour l’avenir ». C’était au centre Aoua Keita sous la présidence de la ministre de la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille, Mme Bouaré Bintou Founè Samaké.

Cette année, l’occasion a été encore donnée aux femmes du milieu rural de parler de leurs conditions de vision devant leur ministre. Ainsi après un film documentaire sur leurs activités génératrices de revenus, Mme Niangaté Gondo Kamissogo, présidente de l’Association des femmes rurales du Mali, témoigne : «Nous sommes confrontées à des problèmes d’espaces, notamment de terre pour nos productions agricoles. Les terres appartiennent aux hommes et rares sont ceux-là qui comprennent que, donner des espaces aux femmes, peut contribuer à l’économie de la famille. Cela est un premier problème. Deuxièmement, nous manquons des moyens de transport. Ce qui fait que si nous produisons beaucoup, nous ne pouvons pas tout transporter par tête. Donc, il faut des moyens pour ça, et enfin la transformation de ces produits est aussi un problème crucial.»

Des difficultés qui sont loin d’être ignorées par la nouvelle ministre de la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille. Mme Bouaré Bintou Founè Samaké, qui, outre les problèmes cités par les femmes, ajoute aussi le manque d’accès de ces produits de grandes nécessités aux marchés internationaux. Un handicap que le gouvernement à travers son département compte prendre à bras-le-corps.

Amadou Kodio / afrikinfos-Mali

 

 

One Reply to “15 octobre: le Mali célèbre la femme rurale”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *