Le président de la Fédération Malienne de Football (FEMAFOOT), Mamoutou Touré dit Bavieux, a animé un point de presse le 13 février 2020 au Siège de l’instance sportive nationale. Il s’agissait, pour lui, de présenter à la presse sportive nationale le projet programme de mise en place d’une direction technique digne de ce nom. Avec cette nouvelle direction, le patron de la FEMAFOOT entend donner la même chance à tous les jeunes talentueux du pays partout où ils se trouvent de pouvoir défendre les couleurs nationales dans les compétions continentales et mondiales dans toutes les catégories concernées.

Pour ce point de presse, le président de la FEMAFOOT, Mamoutou Touré, était accompagné d’un expert de la Fédération Internationale du Football (FIFA) venu de la France, Ludovic Debru, membre actif de la direction technique de la Fédération Française de Football (FFF). A son côté, l’on notait également la présence  du sélectionneur national des Aigles du Mali, Mamadou Magassouba. Ces trois personnalités ont parlé de divers sujets avec les hommes de médias. Le point principal de cette rencontre concernait la mise en place d’une direction technique de l'équipe nationale de football du Mali.

Selon le président de la Fédération Malienne de Football (FEMAFOOT), Mamoutou Touré dit Bavieux, cette demande d'expertise étrangère vise à faire l'audit de la situation actuelle afin de mieux s'orienter pour la mise en place d'une nouvelle équipe technique. Pour le bien de son football, avance-t-il, le Mali à besoin d'une direction technique solide bien représentée à travers tout le territoire national. «Nous voulons une représentation effective de la direction technique de l'équipe nationale. Vous savez, le Mali est un pays où naturellement nous avons beaucoup de jeunes talentueux, de très bons footballeurs dans les villages, dans les campagnes. Donc, avec une direction technique représentée partout, nous voulons offrir des chances égales à tous nos jeunes. Que le jeune de Kidal où de Nioro ait les mêmes chances que celui de Bamako »,a t-il expliqué. 

Une attention particulière de la FIFA !

Si l'équipe de Bavieux a des idées innovatrices pour le futur proche permettant d’innover le football malien, elle a aussi le soutien technique et financier de la plus grande instance du football mondial, en occurrence la Fédération Internationale du Football (FIFA). En tout cas, c'est ce que le patron de la FEMAFOOT a fait entendre. Selon lui, la FIFA est autant soucieuse de la relance du football malien que l'on ne peut imaginer.

En parlant toujours de l'engagement de la FIFA aux côtes du Mali, le président de la FEMAFOOT, a tenu à souligné : «La FIFA nous accompagne dans nos initiatives. La preuve est que récemment nous avons fait un plaidoyer pour la construction d’un nouveau centre technique pour l'équipe nationale. Toute de suite, la FIFA a donné son accord d'aider. Donc, avec ce nouveau centre qu'on aura très bientôt, le Mali sera l'un des rares pays à avoir deux centres techniques,  même si l’on sait que celui de Kayo à Koulikoro n'est pas dans de bonnes dispositions.»

 « Nous sommes chanceux d'avoir Magassouba »

Mamoutou Touré a aussi rappelé que le Mali a une grande chance d'avoir Mamadou Magassouba comme sélectionneur national. «Nous sommes chanceux d'avoir Magassouba (sélectionneur) qui est un très grand technicien et qui a longtemps dirigé la direction technique de la FEMAFOOT. On aurait pu le laisser cumuler les deux postes (entraîneur et directeur technique), mais nous voulons lui donner plus de temps avec les jeunes pour qu'il aille au bout de l'idée qu'il a mise en place, même si nous attendons beaucoup de lui en terme de résultats. Car avec lui, le Mali attend quelque chose de grandiose qui est de remporter une compétition majeure »,a-t-il ajouté.

Enfin le président de la FEMAFOOT, tout comme le sélectionneur Magassouba, a demandé une union sacrée autour du football malien, notamment l’accompagnement de la presse nationale.

Pour sa part, l'expert de la FIFA, Ludovic Debru, a expliqué qu'il est venu au Mali à la demande de nos autorités sportives dans le but de contribuer à la réorganisation de la direction technique aux côtés des techniciens maliens.

Amadou Basso

Source : Ziré